Scandale 1MDB : la Malaisie porte plainte contre Goldman Sachs

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Scandale 1MDB : la Malaisie porte plainte contre Goldman Sachs

Le gouvernement  avait prévenu , c'est désormais officiel. La Malaisie poursuit en justice la prestigieuse banque américaine dans le cadre du plus grand scandale politico-financier au monde, celui du fonds souverain 1MDB.

« Des plaintes pénales pour des délits commis en infraction aux lois malaisiennes sur la sécurité ont été déposées aujourd'hui »,

a fait savoir Tommy Thomas, l'attorney general de Malaisie, le principal conseil juridique du gouvernement chargé des poursuites majeures.

Les poursuites visent une filiale de Goldman Sachs ainsi que deux anciens employés Tim Leissner, ancien patron de la banque en Asie et Ng Chong Hwa, son ancien collègue en Malaisie.

Ils sont soupçonnés d'avoir blanchi 2,7 milliards de dollars détournés du fonds 1MDB, mais aussi d'avoir violé des lois anti-corruption américaines.

L'établissement bancaire est mis en cause pour avoir trompé les investisseurs dans le cadre de trois levées de fonds réalisées par le fonds souverain 1MDB pour un total de 6,5 milliards. Goldman a perçu 600 millions de dollars en commissions pour ces opérations. Somme que le gouvernement malaisien entend récupérer dans son intégralité.

Des poursuites en Libye

Le fonds 1MDB a été créé en 2008 sous l'égide du ministre des Finances de l'époque Najib Razak -futur premier ministre. Environ  4 milliards de dollars ont été détournés de ce fonds . Des personnalités, comme l'ancien premier ministre Najib Razak ou l'acteur Leonardo Di Caprio ont été citées dans cette affaire. Une dizaine de pays enquêtent sur ces détournements de fonds.

Goldman Sachs a également connu des déboires en justice avec le fonds souverain libyen (LIA). La Libyan Investment Authority a enregistré des pertes colossales au moment de la crise après avoir spéculé sur les marchés financiers. LIA reproche à la banque d'avoir profité du manque d'expérience de ses responsables ainsi que de leur naïveté et de les avoir poussés à investir sur ce marché risqué.

Les Echos.fr

Publié dans Finances-riches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article