Lettre de France-Cuba au président vénézuélien Nicolas Maduro

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Lettre de France-Cuba au président vénézuélien Nicolas Maduro

Paris, le 27 janvier 2019

à Monsieur Nicolás Maduro

Président de la République Bolivarienne du Venezuela

Monsieur le Président,

Depuis plus d’un demi siècle, France-Cuba est aux côtés de la Révolution Cubaine. Parce que c’est une cause juste et noble que de se battre pour la dignité et la souveraineté de sa Patrie et de son Peuple, et d’être prêt à tout sacrifier pour ce Peuple et cette Patrie.

Ce sont ces principes que nous reconnaissons dans la Révolution Bolivarienne.

Vous, Nicolás Maduro, Président démocratiquement élu par les Vénézuéliens, vous défendez ces mêmes valeurs et ces mêmes principes. C’est la tâche ô combien difficile à laquelle vous vous consacrez depuis la disparition tragique de Hugo Chávez, dont nous gardons au cœur la mémoire.

Vous avez, face à vous, les mêmes ennemis que lui, rendus encore plus dangereux et impitoyables par le soutien scandaleux des USA et celui à peine plus discret de l’UE. Ces gens-là, qui oublient leurs devoirs envers leur Patrie et leurs frères vénézuéliens sont des renégats égoïstes que la soif du pouvoir rend insensibles aux malheurs qu’ils provoquent dans leur propre Patrie. Eux, l’Histoire les jugera et les condamnera.

Nous savons ce que vous et le Venezuela êtes en train d’affronter, la violence, les pénuries, le désespoir pour ceux dont les proches ont été victimes de la violence aveugle. Vous êtes en première ligne, et l’attentat qui vous a visé il y a quelques mois en est la preuve.

Nous voulons vous dire que vous n’êtes pas seul. Nous sommes avec vous, nous et tous ceux qui se déclarent solidaires du Venezuela et de son Président et qui croient en un futur meilleur.

Et c’est parce que nous nous déclarons vos amis et vos frères de lutte que nous sommes encore plus indignés et honteux de l’attitude du Président français, Emmanuel Macron, qui prétend vous imposer de nouvelles élections, lui qui, en ce moment même, est si fortement contesté dans son propre pays ! C’est là une volonté d’ingérence impardonnable.

Mais Macron n’est pas la France, ne lui en déplaise, et nombreux sont les Français qui, comme nous, condamnent cette arrogance stupide.

Compañero Nicolás Maduro, nous sommes avec vous.

Avec toute notre amitié solidaire, fraternelle et sans faille.

Venceremos.

Association France-Cuba

Publié dans Amérique Latine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bernard Blanchet vous soutiens complètement dans vos déclarations 25/02/2019 21:07

Je vous soutiens complètement dans votre analyse