Macron veut briser 120 000 emplois dans les fonctions publiques ! Résistons le 5 février et après.

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Macron veut briser 120 000 emplois dans les fonctions publiques ! Résistons le 5 février et après.

Le gouvernement veut poursuivre et amplifier son plan de casse massive de l’emploi public. Macron a fixé son objectif: une réduction de 50 000 postes « équivalents temps plein » dans la fonction publique d’État et 70 000 postes dans la fonction publique territoriale.

Contraints par les réductions des dotations globales et le fait que celles-ci vont continuer à diminuer, les communes, départements et régions auront supprimé plus d’emplois que prévu. Mais si le gouvernement se satisfait de ces chiffres, il en va tout autrement des usagers. Des suppressions qui, bien souvent, se traduisent par une réduction de l’offre de services publics.

Alors même que le mouvement des Gilets Jaunes, comme l’ensemble des mouvements de ces dernières années, à l’image des EHPAD, ont porté très haut l’exigence de services publics, c’est tout l’inverse qui se met en place. N’étant pas à une contradiction près, Olivier Dussopt, le ministre en charge de ce dossier, affirme que cet objectif de baisse sera tenu « mais avec une condition, une priorité essentielle pour nous, c’est le maintien de la qualité du service et le maintien de l’accès sur le territoire aux services publics ».

Une affirmation gratuite, bien loin des attentes des usagers et des personnels dans les hôpitaux, bien loin du constat au quotidien dans l’Éducation nationale, bien loin des attentes d’un grand nombre de territoires, victimes aujourd’hui d’une véritable désertification.

Démanteler les services publics pour mieux engager, tout ou partie, leur privatisation, cela reste une priorité pour ce gouvernement au service des actionnaires.

 

Publié dans Politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article