Hausse des salaires et des pensions : : 7 Français sur 10 soutiennent les luttes actuelles

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Hausse des salaires et des pensions : : 7 Français sur 10 soutiennent les luttes actuelles

Les trois-quarts des Français (73%) voient d'un bon œil la mobilisation pour le pouvoir d'achat, selon un sondage Odoxa pour la Banque Française Mutualiste, l'Obs, France Inter et la presse régionale.

Ce mardi, les centrales CGT et FO, ont fait entendre leurs revendications sur les salaires et les pensions, lors d'une journée de grève interprofessionnelle qui a vu la participation de 350 000 manifestants et des centaines d'arrêts de travail et de grève dans tout le pays.

UNE EXIGENCE FORTE : AUGMENTER LE SMIC DE 20%

Solidaires, la FSU et les organisations de jeunesse Unef (étudiants) et UNL (lycéens) appelaient à participer à la mobilisation, qui touchera aussi bien le public que le privé. Le Parti communiste a également appelé à a participation. À Paris, les manifestants ont défilé du boulevard Saint-Michel au Champ-de-Mars avec en tête Philippe Martinez pour la CGT et Yves Veyrier pour FO.

"Nous devenons un pays de bas salaires", a dénonce Philippe Martinez. Le secrétaire général de la CGT réclame une hausse de 20% du Smic.

Dans l'enquête Odoxa, 35% des Français trouvent "tout à fait justifié" ce mouvement pour "l'augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux, l'égalité femmes-hommes et un véritable droit à l'éducation et à la formation".

Ils sont également 38% à estimer qu'il est "plutôt justifié", contre 27% qui le voient comme n'étant "pas justifié".

Au total se sont donc 773% qui soutiennent cette exigence revendicative

Le soutien est encore plus fort au sein des agents du secteur public qui sont 88% à juger ce mouvement "justifié". Une majorité de Français est donc favorable à cette journée d'action. 69% des personnes interrogées disent avoir de la sympathie pour le mouvement mais n'y participeront pas, malgré tout.

Au sein des salariés du service public, ils sont 18% à dire qu'ils ont prévu d'y participer, et 72% qu'ils ont de la sympathie, mais ne défileront pas et ne feront pas grève.

Publié dans Social, syndicats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article