Banque de France : communiqué de la CGT

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Banque de France : communiqué de la CGT

Communiqué de la CGT Banque de France
Chamalières, le 14 mars 2018,

La Banque de France a publié ses comptes 2018 le 12 mars 2019. Il en ressort un bénéfice avant impôt de plus de sept milliards d’euros dont plus de cinq seront reversés à l’État (2,4 milliards au titre de l’impôt sur les sociétés et 3 milliards de dividendes à l’actionnaire unique).

Si ce résultat est l’un des plus importants depuis 2004, il se cumule néanmoins avec celui des années précédentes pour se monter à plus de soixante milliards sur les dix dernières années (dont plus de quarante-trois reversés à l’État).

Pourtant, le 21 janvier au cours d’une journée sur le fiduciaire, puis au cours de la réunion de comité central d’entreprise à Paris le 7 mars, la Banque de France a annoncé la restriction probable du périmètre du projet Refondation (déménagement de Chamalières vers Vic-le-Comte) avec l’arrêt des activités du Centre Fiduciaire.

Cette annonce cache à peine une nouvelle restructuration plus profonde de l’ensemble du réseau de caisses de l’institution qui modifiera les circuits des transporteurs de fonds, augmentant les distances parcourues et les sommes transportées et offrant, plus que jamais, des opportunités d’attaques au grand banditisme.

La CGT condamne fermement ces décisions, signes d’abandon des territoires et des populations rurales, au moment où le débat sur l’accès aux espèces est relancé avec la fermeture par les banques commerciales de nombreuses agences et de nombreux distributeurs de billets. L’accès aux espèces est, et doit demeurer, une mission de service public.

La CGT souligne le cynisme de la communication de l’entreprise qui annonce en même temps des résultats financiers fleurissants et met en oeuvre cette politique de casse de service public, d’abandon de ses missions et implantations et de précarisation de son salariat, notamment industriel.

Publié dans Finances-riches, Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article