Nouvelle atteinte aux libertés : Le secrétaire de la CGT interdit de visiter le site du Creusot d'Arcelor-Mittal

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Nouvelle atteinte aux libertés : Le secrétaire de la CGT interdit de visiter le site du Creusot d'Arcelor-Mittal

Philippe Martinez, secrétaire général de la Confédération générale du travail, a demandé à visiter le site sidérurgique. La direction lui a interdit, une manifestation a été organisée devant  l’entreprise, avant une manifestation dans les rues du Creusot.

En tant que responsable national du plus grand syndicat du pays, Philippe Martinez voulait visiter le site d’ArcelorMittal au Creusot en Saône et Loire, jeudi. La CGT s’est vue opposer un refus de la part de la direction du géant de la sidérurgie. "Le contexte de période préélectorale (*) nous amène à devoir respecter une stricte neutralité, c’est la raison pour laquelle nous n’avons pas pu donner une suite favorable à cette demande de visite..." a indiqué le service communication d’ArcelorMittal.

« On nous accuse de refuser de dialoguer mais on m’interdit l’accès à l’usine. Je pense que c’est proprement scandaleux, a répondu Philippe Martinez. J’ai eu l’occasion de visiter d’autres sites lors des périodes électorales et ça s’est bien passé, je crois que c’est un faux prétexte.  La vraie raison, c’est qu’on nous vante les mérites de l’industrie, on nous dit “tout se passe bien chez nous”, mais quand on veut aller vérifier, on nous dit “non non, c’est fermé

Un rassemblement revendicatif s’est tenu devant l’entreprise. 200 à 250 militants de la CGT y ont participé, ainsi qu’une délégation d’une dizaine de Gilets jaunes du Magny. Après des prises de parole, au cours desquelles il a notamment été question de « convergences des luttes » entre les syndicats et les Gilets jaunes, un cortège s’est dirigé vers l’esplanade de la Nef où un barbecue syndical a précédé un après-midi de débat sur la protection sociale.

(*) Il s’agit des élections professionnelles.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article