Rhône : 90 % des salariés en grève à OCP Répartition à Vaulx en velin

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Rhône : 90 % des salariés en grève à OCP Répartition à Vaulx en velin

Les grévistes réclament une revalorisation de leurs salaires et des embauches durables.

« Tous concernés ! Tous mobilisés ! » Les salariés d’OCP Répartition, qui distribue les médicaments aux hôpitaux, pharmacies, EHPAD et maisons de retraites de France, sont en colère et le font savoir depuis ce jeudi en bloquant le site de Vaulx-en-Velin.

Suivant le mouvement national lancé ce jeudi par plusieurs syndicats (CFDT, CGT, FO), 90 % des 150 employés (hors cadres et commerciaux) du site vaudais ont planté le piquet de grève et comptent bien le tenir jusqu’à vendredi soir en attendant les négociations au siège social de Saint-Ouen lundi 25 mars.

« Nous réclamons de meilleures conditions de travail. Par cela, nous entendons l’arrêt de la baisse de notre pouvoir d’achat : nos revalorisations salariales ont été gelées lors des NAO (négociations annuelles obligatoires), qu’il faut rouvrir. Nous voulons également retrouver nos acquis (hausse générale des revenus de 0,5 % à 2 % selon l’inflation) et rejetons cette prime à la performance promise à 40 % des employés dont on ne connaît pas les critères d’attribution », expliquent les grévistes.

Et d’ajouter : « Nous revendiquons aussi des embauches durables pour remplacer les départs en retraite, et non la multiplication des sous-traitants et de l’intérim. Nous manquons de personnel et cela nuit à nos conditions de travail. »

L’entreprise française, qui compte 46 sites dans le pays, a été rachetée par un groupe allemand pour devenir le 1er répartiteur du marché en Europe, puis par l’américain McKesson en 2016. « Depuis, la situation n’a eu de cesse de s’aggraver pour les salariés. C’est pourquoi nous ne lâcherons rien jusqu’à la réouverture des négociations et l’obtention de vraies avancées sur le pouvoir d’achat pour tous », assurent les syndicalistes.

Pas d’inquiétude sur la distribution des médicaments selon les syndicats, « car le site n’est pas complétement bloqué. Elle est assurée par le personnel non gréviste, c’est-à-dire les cadres et les commerciaux. »

Publié dans Luttes sociales, Rhône

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article