Santé : le centre hospitalier de Sant Grégoire dans le Grand Rennes en grève

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Santé : le centre hospitalier de Sant Grégoire dans le Grand Rennes en grève

Les salariés demandent davantage d’effectifs et de meilleurs salaires

Ils ont laissé les blouses blanches au placard pour la deuxième journée consécutive mardi, formant une longue chaîne humaine entre la clinique et le centre commercial Leclerc. Le mouvement de grève démarré lundi à l’appel d’une intersyndicale (CFDT, CGT et Sud) au centre hospitalier privé de Saint-Grégoire, au nord de Rennes, a été massivement reconduit pour mercredi.

« On a vu la direction ce matin, rapporte Morgane Le Bihan, syndicaliste Sud Santé. Ils veulent bien parler des conditions de travail mais sans évoquer les salaires. On veut des engagements concrets. » La grève sera donc reconduite mercredi. 

Entre 300 et 350 grévistes – dont une cinquantaine réquisitionnés dans les services – étaient recensés mardi. Une mobilisation massive et assez inédite dans cet établissement, classé meilleure clinique de France depuis neuf ans par Le Point. Mais le personnel, comme ailleurs, dénonce des cadences infernales et un manque de moyens. « Les salariés sont en souffrance avec des arrêts de travail qui se multiplient », indique Rozenn Cotto, déléguée CFDT.

« Les plannings changent tout le temps, la direction ferme des lits avant de les rouvrir en urgence », poursuit Fabienne Le Buhan, déléguée CGT. « Plutôt que de racheter des cliniques à tout-va, le groupe Vivalto Santé ferait bien d’abord d’investir dans du personnel », estime Albane Hochet, du syndicat Sud Santé Sociaux.

Les revendications des salariés portent aussi sur les salaires. « La dernière augmentation n’a été que de 0,5 % en 2017. C’est clairement insuffisant », martèle Rozenn Cotto.
 

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article