Après le grand débat, Macron prépare ses réponses : le SMIC, les 35h et le droit à la retraite dans le collimateur

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Après le grand débat, Macron prépare ses réponses : le SMIC, les 35h et le droit à la retraite dans le collimateur

Mme Loiseau nous prépare-t-elle un SMIC à 900 euros ? par Ian Brossat

 

"Dans une interview au Parisien, Mme Loiseau (tête de liste des macronistes aux européennes) a présenté ses propositions pour l'Europe sociale. Le slogan pourrait prêter à sourire tant il a servi au point d'avoir perdu toute espèce de crédibilité, dès lors qu'il n'est pas assorti d'une rupture avec les traités européens ultralibéraux.

 

Surtout, à qui la candidate macroniste veut-elle faire croire qu'elle va protéger les travailleurs européens alors que la politique du gouvernement actuel consiste à précariser les Français chaque jour davantage ?

 

En gage de bonne foi, l'ancienne ministre avance une proposition concrète : un SMIC européen fixé à 50% du salaire médian de chaque pays. Soyons concrets : appliqué en France, une telle mesure reviendrait à fixer le SMIC français à 900 euros net. 

 

Certes, Mme Loiseau indique que ce serait un "minimum", mais connaissant l'habitude de l'Union européenne consistant à tirer vers le bas salaires et droits sociaux, il y a de quoi nourrir quelques inquiétudes.

 

Le PCF, pour sa part, propose une "clause de non régression sociale" en Europe. Aucun peuple, aucun État, ne doit se voit imposer par L'Europe une disposition qui constitue un recul social.

 

De plus, le PCF présente, à l'occasion de ces élections, une liste représentative du monde du travail avec 50% d'ouvriers et d'employés. Pour bâtir l'Europe sociale, commençons par envoyer le monde du travail au Parlement européen."

 

Ian Brossat, tête de liste PCF aux Européennes, porte-parole du PCF