Il faut vraiment s'attaquer au coût du capital qui détruit le pays et la planète

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Il faut vraiment s'attaquer au coût du capital qui détruit le pays et la planète

Economie et Politique

Les capitalistes s'offrent des dividendes record !

Face à une gestion fondée uniquement sur la recherche du profit, l'organisation des travailleurs doit aboutir à la conquête de nouveaux droits et à l'imposition de nouveaux critères économiques sociaux et environnementaux, garantissant notamment la sécurité de l'emploi, et réorientant la production vers les besoins collectifs !

Sans les rapports de force créés par l’intervention des travailleurs dans la gestion des entreprises, rien n’incitera le patronat et les banques à faire des choix favorables à l’emploi et à la hausse des salaires.

Il nous faut conquérir:

- Des pouvoirs nouveaux d’information, de contrôle et de propositions des institutions représentatives du personnel, avec un droit d’accès au crédit bancaire pour le financement des projets de développement des entreprises proposés par les salariés

- Des conférences pour l’emploi et la formation réunissant l’ensemble des acteurs sociaux, économiques, financiers et administratifs. Ces conférences adopteraient des objectifs chiffrés, immédiats et sur cinq ans, de créations d’emplois, de programmes de formation, de création de valeur ajoutée dans les territoires, de lutte contre le réchauffement climatique et contre les atteintes à l’environnement.

- La création d'un pôle bancaire public en nationalisant BNP Paribas et la Société Générale, qui servirait à financer dans les territoires, les projets définis démocratiquement par les conférences pour l'emploi et la formation

Derrière la répartition des richesses, il y a le pouvoir sur la production !

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article