les soutiens se multiplient pour Ian Brossat... Marc Dolez, Patrice Prat, Jean-Pierre Corbisez et Françoise Castex

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

les soutiens se multiplient pour Ian Brossat... Marc Dolez, Patrice Prat, Jean-Pierre Corbisez et Françoise Castex
les soutiens se multiplient pour Ian Brossat... Marc Dolez, Patrice Prat, Jean-Pierre Corbisez et Françoise Castex
les soutiens se multiplient pour Ian Brossat... Marc Dolez, Patrice Prat, Jean-Pierre Corbisez et Françoise Castex
les soutiens se multiplient pour Ian Brossat... Marc Dolez, Patrice Prat, Jean-Pierre Corbisez et Françoise Castex

Un historique du Parti de gauche s’est manifesté : « Dans un contexte de grande confusion politique, nous avons besoin d’une gauche fidèle à ses valeurs et qui tend la main », estime Marc Dolez, l’un des fondateurs du PG, qu'il a quitté en 2012.

Patrice Prat, ancien député PS, utilisera le même bulletin ­dimanche. « J’ai choisi la clarté à gauche pour contrer ce vent néolibéral dont on connaît les résultats. Cette candidature apporte, en plus, de la fraîcheur et du renouvellement », assure-t-il. Les divisions en cours ont aussi joué : « un PCF fort, c’est une gauche plus forte pour réussir l’étape vitale du rassemblement en 2022 ».

Militante socialiste pour le non au référendum de 2005, Françoise Castex fait de son côté valoir son expérience d’eurodéputée : « J’ai vu les élus du PCF travailler au Parlement européen. Ils y sont assidus et y tiennent une ligne politique claire, solide et imperméable aux lobbyistes et aux “petits arrangements”. »

Le sénateur RDSE Jean-Pierre Corbisez a, lui, joint sa signature à l’appel de plus de 2 000 élus, publié la semaine dernière 

Publié dans Elections, Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article