Contre le G7, pour un autre monde. Mobilisations du 19 au 26 août à Hendaye-Irun !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Contre le G7, pour un autre monde. Mobilisations du 19 au 26 août à Hendaye-Irun !

Alors que les hôtes de Macron se réuniront à Biarritz du 24 au 26 août, les mouvements sociaux tiendront, dès la semaine précédente, un Sommet alternatif, au Pays basque, où ces enjeux seront débattus et où seront portées des propositions alternatives, féministes, altermondialistes.

La Plateforme du Pays basque « G7-EZ » rassemble associations, syndicats, partis politiques du Nord et du Sud (du Pays basque) ; et se coordonne avec un collectif d’organisations nationales pour l’élaboration de cette mobilisation internationale.

Le G7 tiendra son Sommet annuel à Biarritz du 24 au 26 août 2019.

Le Groupe des 7 (G7) rassemble l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni. La présidence pour 2019 en est assurée par la France. Comme chaque année, le sommet des chefs d’État sera précédé d’une série de réunions ministérielles. Depuis quelques années, des « groupes d’engagement » thématiques sont par ailleurs censés représenter la société civile : organisations non gouvernementales, jeunesse, femmes, recherche, syndicats et patronat.

Emmanuel Macron fait de sa présidence du G7 un enjeu important de son mandat et a déclaré que « la lutte contre les inégalités » sera une priorité du G7 2019. Or sur ce point, comme le rappelle le mouvement des Gilets jaunes, le compte n’y est pas !

Bien au contraire, en soutenant les politiques d’austérité, le G7 contribue à l’augmentation des inégalités sociales et, malgré l’urgence, aggrave la crise écologique.

Les mouvements altermondialistes contestent depuis longtemps la légitimité du G7, où des pays parmi les plus riches décident pour l’ensemble du monde.

Avec le durcissement des politiques migratoires, l’arrivée au pouvoir de Donald Trump et, en Europe, les négociations sur le Brexit, ce G7 pourrait avoir certaines difficultés ; le dernier Sommet avait déjà souligné des désaccords, notamment vis-à-vis de la politique de Trump, « America first ». Mais il y aura toutefois toujours accord sur l’essentiel : notamment le refus de prendre des mesures mettant fin à la libre circulation des capitaux et à la concurrence fiscale entre pays. 

Alors que les hôtes de Macron se réuniront à Biarritz du 24 au 26 août, les mouvements sociaux tiendront, dès la semaine précédente, un Sommet alternatif, au Pays basque, où ces enjeux seront débattus et où seront portées des propositions alternatives, féministes, altermondialistes.

La Plateforme du Pays basque « G7-EZ » rassemble associations, syndicats, partis politiques du Nord et du Sud (du Pays basque) ; et se coordonne avec un collectif d’organisations nationales pour l’élaboration de cette mobilisation internationale. 

Attac participant à la plateforme locale comme au collectif d’organisations nationales, a choisi de ne pas tenir d’Université d’été cet été, et de s’impliquer largement dans la préparation de ce Sommet alternatif, notamment en favorisant les liens avec les réseaux internationaux dont celui des Attac d’Europe.

Pour en savoir plus :https://france.attac.org/se-mobilis...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article