Menaces graves sur l'emploi industriel à Villeurbanne notamment Général Electric Ex Alstom Villeurbanne.

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Menaces graves sur l'emploi industriel à Villeurbanne notamment Général Electric Ex Alstom Villeurbanne.

Général Electric Grid Solutions va regrouper ses sites de production de la branche HVS en France La production du site de Villeurbanne serait transférée sur Aix-les-Bains. Cette annonce sera faite lors du prochain CCE Extraordinaire le Mardi 04 Juin 2019.

Le site Historique Alstom Villeurbanne qui produit des disjoncteurs Haute Tension depuis plus de 100 ans, verra sa production délocalisée après seulement 3 ans dans le groupe Général Electrique. Environ 100 postes sur 240 seront supprimés sur le site de Villeurbanne. Des craintes sérieuses existent avec d’autres suppressions qui risquent de suivre, et que ce transfert n’en soit qu’à sa première étape dans le groupe sans compter les effets négatifs chez les sous-traitants et autres fournisseurs de l'entreprise Villeurbannaise.

Ces suppressions d’emplois viennent se rajouter aux 1.050 suppressions prévues sur Belfort, et certainement d’autres à venir dans le secteur de l’éolien.

Après les 1.000 créations d’emplois qui n’ont pas été faites, 2019 s’annonce catastrophique en annonce de suppressions de postes et pour l'emploi industriel dans Lyon et sa banlieue !.

A noter : ces annonces devaient être faites au 1er trimestre 2019, ont été reportées après les élections européennes…Elles ont eu lieu le 27 mai 2019 !

Très certainement parce que ce dossier est très lié au Président de la République. D’autant plus qu’Hugues Bailey, un ancien conseiller d'Emmanuel MACRON, a été mis en place il y a moins de 2 mois à la tête des ressources humaines en tant que manager général GE France. Depuis les annonces de suppressions d'emplois s'accumulent !

La vente d’une partie du groupe Alstom au géant américain, qui s’est faite avec la bénédiction du Ministre Macron en 2015, sera certainement l’une des pires catastrophe industrielle et sociale de l’industrie française.

A peine les 3 ans passés sur les engagements de Général Electric sur l’emploi en France, le groupe s’est mis en marche pour des suppressions massives avec la bénédiction du gouvernement des riches.

Le CCE de demain risque d'être houleux !

Sources le Syndicat CGT -GE Grid Solutions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article