Que faire contre les inégalités ? Débat avec Monique Pinçon-Charlot, Frédéric Boccara et James K. Galbraith

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Les 10% de Français les plus riches concentrent 23,8% des revenus et 50% du patrimoine, selon l'Observatoire des inégalités. A l’autre bout de l'échelle, 5 millions de personnes vivent avec moins de 855 euros par mois.

Des inégalités terribles qui se reproduisent de générations en générations, notamment en raison de disparités importantes dans l’accès à l’éducation. Les enfants de cadres sont ainsi 3 fois plus nombreux que les enfants d’ouvriers à accéder à l’enseignement supérieur.

L'école entretiendrait donc les inégalités. Les politiques éducatives en ce domaine ne contrent pas les effets de "trappes à pauvreté". Un chiffre parlant : il faut 6 générations aux descendants d'une famille française faisant partie des 10% de foyers les plus pauvres pour atteindre le revenu moyen (contre 2 au Danemark, 4 en Espagne et 5 aux Etats-Unis) !

En cause ? La politique suivie depuis des années ont donc tendance à entretenir les inégalités. Dès le CE2, les élèves les moins favorisés obtiennent des notes en français et en mathématiques 2 fois inférieures à celles des élèves les plus favorisés. Un écart qui ne fait que s'accroître avec le temps, excluant de facto les élèves issus des classes populaires des filières les plus sélectives. A la clé : difficultés d'insertion sur le marché du travail et emplois précaires.

Malheureusement ce n'est pas la loi Blanquer qui va améliorer la situation puisqu'elle vise à renforcer la sélection et donc à chasser les plus en difficultés de l'accès aux études !

Publié dans Economie, Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article