Santé : grève nationale à l'appel de la CGT, FO, SUD santé et CGC

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Santé : grève nationale à l'appel de la CGT, FO, SUD santé et CGC

À l’appel de la CGT, FO, SUD santé, CFE-CGC, les personnels hospitaliers ont cessé le travail, aujourd’hui, dans toute la France.

Ils ont battu le pavé parisien devant le ministère de la Santé et les agences régionales de santé. Tous exigent :

- la création de 100 000 postes,

- l’arrêt des suppressions d’emplois, des fermetures d’établissements et de lits.

Cette mobilisation intervient le jour du vote des sénateurs sur le projet de loi « Ma santé 2022 ».

« Un service public ou un service marchand » ?
« Nous n’attendons rien de cette loi dont nous ne voulons pas », a tranché Olivier Youinou, co-secrétaire général de SUD santé à l’Assistance publique des hôpitaux de Paris.

Les syndicats réclament l’abandon de la réforme de la santé.

« Toutes les lois santé qu’on a connues ont dégradé la situation, a estimé Christophe Prudhomme (CGT santé), porte-parole de l’Association des médecins urgentistes. Il va falloir se demander si la santé est un service public ou un service marchand animé par les complémentaires santé. »

À bout de souffle, les paramédicaux des services d’urgences participent aussi à la manifestation nationale, dans un contexte de grève dure. Aux urgences de l’hôpital parisien Saint- Antoine, la situation a été très préoccupante dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 juin, avec 15 arrêts maladies sur 19 au sein des paramédicaux pour épuisement professionnel.

Alors, la direction a demandé, sans sourciller, à l’équipe de jour de remplacer les absents, en travaillant 18 heures non-stop. « Cela sans se soucier de la fatigue et de l’épuisement des agents, a dénoncé le collectif Inter-Urgences, qui, après plus de 12 heures de travail, ne seront pas en capacité d’effectuer leur travail avec le degré de concentration qu’exige la prise en charge d’êtres humains. » ■

Lola Ruscio
Article publié dans l'Humanité

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article