Action dans le groupe le 17 juillet pour l'avenir de Sintertech

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Action dans le groupe le 17 juillet pour l'avenir de Sintertech

Pérenniser SINTERTECH (300 emplois sur trois sites complémentaires situés en régions Auvergne Rhône Alpes et Nouvelle Aquitaine) est possible et nécessaire pour maintenir une expertise Française unique dans la métallurgie des poudres.

C’est une technologie porteuse d’innovation, disposant d’avantages compétitifs forts, un champ d’application en développement répondant à certains enjeux de la transition écologique et donc un marché en croissance. Les différents acteurs présentent des situations économiques performantes.
 
Depuis trois mois SINTERTECH est en redressement judiciaire.

Même fragilisée par les politiques de Fédéral Mogul et T. Morin et les incertitudes actuelles sur l’issue de la procédure, Sintertech reste un interlocuteur reconnu par des acteurs majeurs de l’automobile, dispose d’une capacité de production immédiatement disponible, d’un effectif compétent et motivé et d’importantes réserves de productivité accessibles avec des investissements limités.

Une activité principalement orientée  vers le marché automobile à 80% (PSA, Renault, équipementiers français et allemands) et sur des niches « hors auto » 20%  avec la Filtration et les Coussinets, tout cela permettant une offre globale, généraliste.
 
Il ressort clairement de nos analyses que tout redimensionnement de l’entreprise, résultant de suppressions d’emploi ou d’un éclatement de celle-ci si des reprises partielles étaient retenues, ne pourrait qu’aller dans le sens de la poursuite de la marginalisation de SINTERTECH.

Remettre l’entreprise sur une perspective de croissance durable nécessite de lui conserver une taille suffisante pour porter un service « développement/industrialisation » à même d’être un interlocuteur reconnu comme «partenaire -expert », seul positionnement possible  vis-à-vis des clients dans un marché soumis à une forte concurrence et confronté à des ruptures technologiques majeurs (nouvelles motorisations, conduite autonome,…). Pour exemple, les projets de fusion entre constructeurs automobiles attestent de ces enjeux.
 
C’est à la lumière de la prise en compte effective des atouts de l’entreprise et  de nos revendications  industrielles  que nous entendrons examiner les offres de reprise qui seront exposées.
 
NOUS  POUVONS ET DEVONS NOUS MOBILISER POUR GAGNER LE TRAVAIL DE PERENNISATION DE SINTERTECH ET LE MEILLEUR POUR LES SALARIES La CGT SINTERTECH appelle à l’action par : 
 

  • Usines à l’arrêt de 10h à 14h à Pont De Claix et Veurey
  • Usine à l’arrêt de 11h à 15h à Oloron

 
Rassemblements et manifestations à OLORON et GRENOBLE au Tribunal de Commerce De Grenoble (Quartier Europole)

Publié dans Luttes sociales, Industries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article