Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Privatisation: Eau-Secours !!

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Privatisation: Eau-Secours !!

La privatisation des barrages français est lancée après les aéroports, la Française des jeux, c’est au tour de la vente à la découpe des barrages. Cette découpe du marché de la production de l’électricité commencée dans les années 2000 arrive en phase terminale:

1) EDF a été coupé en trois

2) La distribution ENEDIS: les voies secondaires de l’électricité, https://www.bastamag.net/Dans-l-energie-la-greve-contre-une-future-privatisation-dont-tres-peu-de-medias parlent

3) EDF la production d’électricité avec les centrales nucléaires et les barrages. Entité qui va être coupée en deux : les centrales nucléaires d’un coté et de l’autre les barrages.

De ces trois et bientôt quatre morceaux, juste le nucléaire doit rester public , normal il est pas rentable et personne ne veut investir dans le nucléaire dont le démantèlement et la gestion des déchets vont couter une fortune.

Contrairement aux barrages qui coutent chers au début (la construction) , peu ensuite , le nucléaire coute cher au début (construction) peu en fonctionnement, mais très cher à la fin (démantèlement). Mais le nucléaire coute pas cher en frais actuellement et produit beaucoup d'énergie propre. Les multinationales ont trouvé la parade, avec la complicité de la CR elles se sont aménagées un accès à l’électricité nucléaire pas cher via l’obligation faite à EDF de vendre 25 % de son électricité à ses concurrents à prix bas ! EDF est obligé de brader son électricité nucléaire au privé qui le revend aux particuliers au prix fort !

 

 

Les barrages français sont les bijoux de famille de l’entreprise publique: amortis, souples , ils remplissent de nombreux services: agriculture, tourisme, refroidissement centrales nucléaires, ils permettent aussi de répondre à la pointe électrique.

L’électricité a maintenant sa bourse et les prix fluctuent. En fonction de la demande et de la production. La demande est facile a prévoir, mais la production est plus complexe avec l’arrivée des énergies renouvelables fluctuantes. Les barrages font office de variable d’ajustement.

Les barrages privés seront incités à vendre au plus haut. Quand les cours seront bas ils fermeront les vannes. Ceux qui souhaiteront qu’on les ouvrent paieront. Les barrages se remplissent avec la pluie, nous en arriveront par conséquent à une privatisation de la pluie !

Un climat plus chaud est plus sec, l’eau des barrages va devenir une ressource vitale. Dans un contexte d’incertitude financière grandissante, il est clair que les multinationales souhaitent transformer les actifs financiers virtuels en bonnes et vieilles infrastructures réelles.

Sources : collectif ne nous laissons pas tondre

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article