Yémen : exigeons que la France ne livre plus d'armes à l'Arabie Saoudite, le combat pour la paix passe par là !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Yémen : exigeons que la France ne livre plus d'armes à l'Arabie Saoudite, le combat pour la paix passe par là !

Quand les dockers refusent de charger des armes pour l’Arabie saoudite qui nourrissent la guerre au Yémen

Au Havre, à Marseille et à Gênes, les dockers refusent le chargement d’armes pour l’Arabie saoudite.

Un interview de Marie-Claire Jegaden, Mouvement de la Paix, Le Havre, avec des extraits du film Vivent les Dockers de Robert Ménégoz (1951), disponible chez Ciné-Archives a été mis en ligne mais supprimé car il faisait connaitre la vérité sur la responsabilité de la France dans la guerre au Yémen menée par l'Arabie Saoudite avec la complicité des grandes puissances impérialistes dont la France !

Il saluait également l'engagement des dockers français pour empêcher que des armes françaises soient livrées à l'Arabie Saoudite qui les utilise pour tuer des yéménites dont de nombreux civils.

Car sans réaction forte de l'opinion publique internationale, il est malheureusement à craindre que rapidement il n'y ait pas d'autre changement significatif que l’augmentation du nombre de morts et de destructions. Le démantèlement actuel de l’accord de Stockholm de décembre 2018 démontre qu’aucun des décideurs impliqués dans les combats n’est prêt à mettre un terme aux souffrances de millions de Yéménites.

L’accent mis par l’ONU sur Hodeïda, même s’il est justifié par la catastrophe humanitaire, n’a pas empêché la coalition de reprendre son offensive militaire sur place, et il détourne l’attention d’autres aspects de la politique du Yémen, qui pourraient offrir de meilleures pistes pour réduire les combats dans un 1er temps. Alors que l’impact de l’assassinat de Khashoggi s’estompe, les pressions yankees sur le régime saoudien pour mettre fin à son intervention au Yémen vont s’atténuer, et les EAU vont poursuivre leur stratégie, qui aggrave la désintégration du pays avec la complicité de la France.

Pendant ce temps, des millions de Yéménites passent leur cinquième année de souffrances, de faim, de maladie, de famine, de combats au sol et de bombardements aériens, et la communauté internationale continue de regarder.  Heureusement des voix nouvelles s'élèvent contre ces abominations comme celle de Marie Claire Jécaden et celles des dockers. Bravo à eux !

Publié dans Paix, Politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article