A Rodez Macron provoque la colère des salariés qui l'accueillent en manifestant

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

A Rodez Macron provoque la colère des salariés qui l'accueillent en manifestant

A l’occasion de la présence d’Emmanuel Macron à Rodez pour le lancement du « Grand débat sur la réforme des retraites » le Syndicat CGT de Bosch ainsi que les autres organisations syndicales de l’usine Bosch de Rodez ont demandé à être reçu par le Président de la République lors de sa venue aujourd’hui à Rodez.

Ils souhaitent exprimer leur désaccord sur la politique industrielle du  gouvernement et à  Macron qui en campagne pour les présidentielles affirmait sur le site en 2016 qu’il ne fallait pas faire la chasse au diesel. Où est passée cette belle promesse?

les salariés de l’automobile de l’Aveyron ne laisseront pas détruire leurs emplois et leurs acquis sans réagir.

Aux dernières nouvelles,  Macron ne souhaite pas les recevoir et les renvoie vers sa secrétaire d’état. Quel mépris envers les salariés de BOSCH !!!

Un éventuel rendez-vous, si pas de manifestation ! Quel chantage et quelle peur !!!

Les syndicats CGT, SUD, CFE/CGC appellent à un arrêt de travail le jeudi 26 septembre à partir de 13h et appellent l’ensemble des salariés de toutes les équipes à se réunir devant l’usine en tenue de travail.  

Une manifestation aura lieu jusqu’à Bourran, lieu de rassemblement des différentes professions est actée.

Les organisations syndicales ont décidé de boycotter l’ensemble des réunions de ce jeudi avec la direction.

Jeudi 26 septembre  Tous ensemble, et déterminés, pour sauver les emplois. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article