Le 24 septembre grande journée de mobilisations. Arrêts de travail, manifestations et unité !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

 Le 24 septembre grande journée de mobilisations. Arrêts de travail, manifestations et unité !
Après les 600 à 800 000 participants à la Fête de l'Humanité qui a regonflé les mobilisations et a permis de préciser les exigences, les salariés de la santé, de la RATP, ceux des finances publiques, d'EDF, des urgences, celles des jeunes pour le climat…ont marqué la semaine. Une multiplication des mobilisations unitaires ont eu lieu dans tous les secteurs d'activité et dans les entreprises et groupes comme Général Electric.
 
La participation des salarié·e·s à chacune de ces journées d’action a été massive, démontrant que le mécontentement grandit, que le fatalisme recule et que les exigences revendicatives s'affirment.
 
Le 24 septembre sera un premier rendez-vous des convergence du tout ensemble tant ces luttes sont porteuses d'expressions revendicatives communes.
 
Pour que cela devienne puissant et irrésistible, il faut plus que jamais continuer d'aller à la rencontre des salarié·e·s, des citoyens, des jeunes pour mettre en débat des propositions alternatives. Comme l'a montré Fabien Roussel dans son discours à la Fête de l'Humanité, celles-ci existent. Il a fait 4 propositions fortes qui répondent aux besoins de notre peuple :
 
1) La retraite à 60 ans avec 1500 € de pension minimum et la mise en place d'une cotisation sociale sur les revenus financiers alors qu'ils ne paient rien aujourd'hui. Prélever sur ces 300 milliards des ultra-riches une cotisation sociale égal à celle des salariés c'est à dire 10.45%, cela rapporterait 30 milliards d'€ !
 
2) La revalorisation immédiate des salaires et des pensions à hauteur de 22% !

Entre 2017 et 2019, les 500 plus grandes fortunes de France ont vu leur patrimoine grossir de 130 milliards en passant de 570 milliards d’euros à 700 ! C’est ça la politique du Président des Riches. Soit 22% ! Exigeons ces 22% d’augmentation pour les salaires et les pensions, dans le privé et dans fonction publique !  Ayons cette ambition pour nos concitoyens, pour notre pays.

3) Un plan de reconquête industrielle avec la création d’un million d’emplois, avec une industrie qui innove et investit, qui n’exploite plus les salarié·e·s et la nature, qui garantit l’égalité Femmes-Hommes, qui valorise le travail et les salariés pour leurs compétences et pas pour les dividendes !

Nous devons avoir la même ambition pour les fonctions publiques, pour nos services publics, où les besoins sont immenses : Pour les communes, pour la petite enfance, pour l’environnement, pour les transports, le logement, dans les écoles, dans la culture, dans le sport. Et dans la santé, cela urge, c'est pourquoi nous exigeons un plan d'urgence avec la création de 100 000 emplois dans les hôpitaux.

4) 100 milliards pour le climat en plus des moyens existants actuellement. C’est à ce niveau qu’il faut mettre la barre !

Allons chercher l’argent dans les paradis fiscaux, mais pas dans les poches des citoyens ! Allons chercher l’argent auprès de la Banque Centrale européenne qui ferait mieux de financer, à taux négatif, un fond dédié à l’urgence climatique et au développement des services publics plutôt que d’enrichir les banques privées !

50 % de la pollution est provoqué par les 10% les plus riches et c’est nous qui devrions payer ? Non, hors de question car nous voulons absolument lier l’urgence climatique avec l’urgence sociale !!

Ce sont ces exigences que nous porterons le 24 septembre dans les entreprises, dans les territoires et nationalement.

Nous appelons les communistes et les citoyens à participer à ce premier rendez-vous de lutte.

Sur Pierre-Bénite - Irigny - Oullins et les villes environnantes, un car est mis à disposition des manifestants, il assurera l'aller et le retour de la manif !

Les rendez-vous pour le départ du car sont :

  • 10h 30 Arrêt TCL Caisse d'Epargne de Pierre Bénite
  • 10h 40 Station du Métro d'Oullins (Dépose minute)

 

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article