Le cynisme et l’hypocrisie au nom de l’écologie

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Le cynisme et l’hypocrisie au nom de l’écologie
Le cynisme et l’hypocrisie au nom de l’écologie

L'Assemblée générale de l'ONU va débattre du climat et des axes d'efforts à produire sur l'ensemble de la planète pour éviter à nos enfants, petits-enfants la catastrophe vers laquelle les conduit le mode de production actuelle dominée par la grande finance.

Peu à peu s'élève la conscience que sauver le climat passe par la remise en cause de ce mode de production et sa domination par la finance ou autrement dit le capitalisme dont Emmanuel Macron est le parfait serviteur.

Pour tenter d'évacuer ces responsabilités, (celle du capitalisme et la sienne) il gonfle les muscles et se présente comme le grand défenseur du climat alors qu'il vient de briser le transport ferroviaire public au nom de la concurrence et à utiliser une violence terrible contre les gilets jaunes qui agissent pour la justice sociale et la justice environnementale.

Quel cynisme et quelle hypocrisie, il est capable d'avoir au nom de l'écologie au moment même où des millions et millions de salariés, de jeunes et de citoyens défilent pour que les chefs d'états du monde et les élus-es politiques en général fassent plus et beaucoup plus !

La seule réponse c'est une armada de flics mobilisés pour mater les manifestants et créer le désordre.

Quand à la responsabilité du capitalisme et des puissances dominantes, nous tenons à rappeler que derrière ces piteux dirigeants et leurs discours pour la planète et l’écologie, il y a de grands "experts" qui parfois se lâchent dans des déclarations moins médiatisées...

Lawrence Summers a été économiste en chef de la banque mondiale puis secrétaire d’état au trésor sous Clinton, puis directeur du conseil économique de la maison blanche sous Obama....

Voila ce qu’il disait en 2015 au nom de l’écologie dans les pays riches...

« Les pays sous-peuplés d’Afrique sont largement sous pollués. La qualité de l’air y est d’un niveau inutilement élevé par rapport à Los Angeles ou Mexico. Il faut encourager une migration plus importante des industries polluantes vers les pays moins avancés. Une certaine dose de pollution devrait exister dans les pays où les salaires sont plus bas. Je pense que la logique économique qui veut que des masses de déchets toxiques soient déversées là où les salaires sont les plus faibles est imparable […] L’inquiétude [à propos des agents toxiques] sera de toute évidence beaucoup plus élevée dans un pays où les gens vivent assez longtemps pour attraper le cancer que dans un pays où la mortalité infantile est de 200 pour 1000 à 5 ans. »

Le cynisme le plus vulgaire dans les cercles du pouvoir...

Mais on ne se rend pas toujours compte que ce cynisme est très présent parmi ceux qui détiennent le pouvoir dans les pays les plus riches et pas seulement aux USA. Il révèle aussi une vérité... qu’on redécouvre quand la Chine décide de ne plus accepter les déchets occidentaux ce qui bouscule... le marché des déchets en France, ce que révélait une délibération récente de la métropole de Lyon.

Sources : Blog de Pierre Alain Millet et Alternatives Economiques

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article