Explosion sociale en Equateur, Lenin Moreno réprime et déclare l'état de siège

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Explosion sociale en Equateur, Lenin Moreno réprime et déclare l'état de siège

Avec une économie en crise, le gouvernement de Lénine Moreno a annoncé un train de mesures d’ajustement en accord avec le FMI, qui comprend la suppression des subventions et l’augmentation des carburants. Devant les manifestations massives, les barricades de rues et la grève illimitée de certains secteurs, le gouvernement a décidé de déclarer l'état de siège. Par ANRed

L’économie équatorienne dollarisée est en crise. Depuis  des années, elle a connu une stagnation qui s’est traduite par un déficit et un endettement de plus en plus grave

Jouant  un coup désespéré, le gouvernement a emprunté à nouveau, le 24 septembre, des obligations pour environ 2 milliards de dollars, augmentant ainsi les obligations de la dette de 10 milliards. Les engagements du pays ont atteint 47% du PIB. Tout en maintenant le financement extérieur et en acceptant le prochain remboursement  de 4 209 millions de dollars du FMI, Lenín Moreno a mis en place un ensemble de mesures anti-populaires;

Mardi soir, la chaîne nationale a annoncé la suppression de la subvention sur les carburants, ce qui devrait rapporter environ 1,4 milliard de dollars par an.

 

Video insertado

La nouvelle a généré une augmentation immédiate du coût de la vie. L’essence est passé de 1,85 à 2,40 le gallon et le diesel est passé de 1,03 à 2,30. On envisage également de procéder à une réforme de la main-d’œuvre prévoyant des contrats de travail précaires et une augmentation des impôts sur la population.

Video insertado

 

La député correista, Gabriela Rivadeneira, a déclaré que l’Assemblée était habilitée à examiner l’état d’exception décrétée par le président Moreno et à dénoncer les abus du président. Le bloc propose une session extraordinaire du Parlement pour révoquer Lenín Moreno et faire avancer les élections présidentielles.

Avant les déclarations du président Lenín Moreno, soulignant ceux qui soutenaient les manifestations en tant que leaders du coup d’Etat, la Confédération des nationalités autochtones de l’Équateur (CONAIE) a déclaré que le « coup d’Etat » est le gouvernement lui-même qui porte atteinte aux droits du peuple et réagit en menaçant le tollé populaire. Les revendications du mouvement et des organisations indigènes sont claires: NON à Paquetazo, pas d’extractivisme, pas de restriction des droits du travail. Et annoncé des manifestations pour les prochains jours.

Sources : Blog de Danielle Bleitrach

Publié dans Amérique Latine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article