Irigny Rhône, l'extrême-droite (RN) présente une liste, les communistes interpellent la gauche notamment le PS

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Diffusion d'un tract sur l'urgence santé par les communistes d'Irigny le samedi matin au marché

Diffusion d'un tract sur l'urgence santé par les communistes d'Irigny le samedi matin au marché

L'extrême droite (RN ex FN) se présente à Irigny (Rhône) mettant en grand danger la ville aujourd'hui gérée par le macroniste Da Passano.

Devant un tel défi provoqué par l'inconsistance du maire sortant, qui un jour lèche les bottes à Gérard Collomb et le lendemain celle de Kimelfeld qui a remplacé le vieux politicien isolé à la Présidence de la Métropole de Lyon, le parti communiste par l'intermédiaire de son responsable local s'est adressé au Parti Socialiste afin de faire front avec la construction d'une liste rassemblant toute la gauche de la ville.

En effet, selon notre connaissance une liste avec d'anciens élus qui ont co-géré la ville d'Irigny avec fidélité à Da Passano (maire actuel du Modem et Macron bien évidemment) se présenterait sous l'étiquette de "gauche". Mais elle risque d'être bien peu crédible, les gens n'aimant pas trop les élus politiques qui tournent leur veste ou trahissent leurs alliés tout simplement pour le pouvoir voire un strapontin.

La direction locale du PS existe à Irigny, nous ne pensons pas qu'elle se prête à une telle opération politicienne, qui n'a qu'un but diviser la gauche pour faire place à Da Passano ou à sa remplaçante qui seront prêts à fusionner avec elle en cas de second tour pour poursuivre la co-gestion avec la droite !

La présentation de l'extrême droite vient rebattre les cartes et ouvrir la porte aux déçus de Da Passano d'autant plus en l'absence d'une liste de gauche rassemblée. Personne de bien pensant ne prendrait un tel risque !

Ci-dessous la lettre envoyée à la direction du PS local et à la direction départementale du PS

"Arthur, cher camarade,

Après avoir tenté à deux reprises de te joindre et sans réponse de ta part, j’ai décidé de préciser ma demande et d’interpeller ta fédération départementale.

L’annonce de la candidature d’une liste du Rassemblement National pour les prochaines élections municipales à Irigny, bien qu’elle ait été attendue, a été reçue avec beaucoup de gravité par nos concitoyens. En effet, jamais un parti d’extrême droite n’a été en mesure de briguer le poste de maire dans cette ville populaire, de le faire de façon aussi décomplexée sur les thèmes chers à l’extrême droite.

C’est dire l’état de déliquescence politique que nous lèguent 35 ans de gestion de Da Passano. C’est dire aussi l’immense responsabilité qui est la nôtre, celle des forces de gauche et écologistes, au regard des urgences sociale et écologique, et des dangers qui pèsent sur la démocratie locale.

La droite de Da Passano est divisée, sous les effets conjugués du développement des mouvements sociaux et du rejet des politiques qu’il soutient ou met en oeuvre, qu’elles soient nationale, métropolitaine ou locale. Si bien qu’une partie de cette droite semble prête à s’allier avec le RN, ce qui paradoxalement ouvre une certaine opportunité aux forces progressistes.

Quelle responsabilité est la nôtre dans cette situation politique !

La droite et son extrême ne peuvent répondre à ces urgences, autrement que par la charité et des coups médiatiques sans lendemain, par la division et le rejet de l’autre, par l’autoritarisme. Parce que tous travaillent pour la finance.

Quant à la gauche sociale, écologique et solidaire, elle ne pourra pas relever ces défis en tentant des compromis boiteux, voire des compromissions qui ont pu être malheureusement observées au cours des dernières années de mandat de Da Passano. La droite et l’extrême-droite sauront, à n’en pas douter, en tirer profit !

Pour contrer l’ensemble de ces dangers, pour répondre positivement aux attentes sociales et écologiques, nous devons unir nos forces. Si cette union est une condition nécessaire au changement, elle n’est en soi pas suffisante. En effet, quelle meilleure façon de contrer le populisme du RN et la démagogie du maire sortant, que de construire avec les citoyens, un nouveau pacte municipal, en rupture avec la politique conduite depuis 35 ans, un pacte qui serait social, écologique et solidaire ?

Un pacte qui mettrait la démocratie populaire au centre de l’action municipale. Ce nouveau pacte municipal, de Gauche en somme, concrétiserait les aspirations des Irignoises et des Irignois qui se rassemblent déjà dans les nombreuses luttes sociales actuelles. Il pourrait même devenir majoritaire.

Pour que les électeurs de gauche deviennent acteurs du devenir de leur commune, aidons à leur rassemblement, dans la diversité et le respect de leur sensibilité, à leur mobilisation dans l’action, proposons-leur ce pacte novateur !

C’est donc une situation inédite qui s’offre à toutes les forces populaires se réclamant de la gauche et de l’écologie, que ce soit des individus isolés ou bien des organisations. Il y a là une opportunité. Saisissons-la !

En donnant enfin la parole aux Irignoises et aux Irignois, nous créerons les conditions d’une démocratie municipale populaire et agissante.

C’est pourquoi, je te sollicite de nouveau pour que nous nous rencontrions rapidement afin d’oeuvrer ensemble à cette perspective rassembleuse.

Sois assuré, cher camarade, de mes sentiments unitaires.

Jean Claude VASLET"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article