Retraite minimale de 1000 € par mois ? C’est déjà inscrit dans la loi de 2003 !...

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Retraite minimale de 1000 € par mois ? C’est déjà inscrit dans la loi de 2003 !...

C’est l’un des arguments du gouvernement pour affirmer que la retraite par point améliore la situation des plus précaires : introduire une retraite minimale de 1000 € par mois.

Cette promesse ne fait pourtant que recycler un engagement, déjà pris par Delevoye, inscrit dans la loi de 2003 et qui aurait du être effectif dès 2008. Appliquer la loi existante suffirait donc à appliquer cette promesse.

C’est le site d’information en ligne Basta qui le révèle. La promesse d’introduire une retraite minimale égale à 85 % du SMIC (environ 1000 €) que le gouvernement agite comme preuve de sa volonté d’améliorer la situation des plus précaires n’est pas nouvelle. Elle date de 2003. Elle date de la réforme Fillon. Alors ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’État et de l’Aménagement du territoire, Jean-Paul Delevoye s’était déjà engagé à garantir pour l’année 2008 une retraite égale à 85 % du SMIC aux salariés retraités ayant eu une carrière complète.

Cette promesse est d’ailleurs transcrite noir sur blanc à l’article 4 de la loi de 2003. Cet article prévoit que cette pension minimale de 85% du SMIC soit effective d’ici à 2008, pour celles et ceux qui ont cotisé tous leurs trimestres. Soit environ 1000 euros par mois. Si la loi de 2003 était donc appliquée, cela fait donc 11 ans qu’il ne devrait plus y avoir un seul salarié retraité ayant une carrière complète à moins de 1000 euros par mois.

La loi de 2003 :

Article 4
La Nation se fixe pour objectif d’assurer en 2008 à un salarié ayant travaillé à temps complet et disposant de la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier du taux plein un montant total de pension lors de la liquidation au moins égal à 85 % du salaire minimum de croissance net lorsqu’il a cotisé pendant cette durée sur la base du salaire minimum de croissance.

Tiré de Médiapart

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article