Le coronavirus est 10 fois plus mortel que le H1N1 et seul un vaccin permettra d’arrêter sa transmission selon l’OMS

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Le coronavirus est 10 fois plus mortel que le H1N1 et seul un vaccin permettra d’arrêter sa transmission selon l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce que la pandémie du nouveau coronavirus est « dix fois plus mortel » que le H1N1 de 2009.

Lors d’une conférence de presse ce lundi, le directeur de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé que le Covid-19 était selon « les dernières données », « dix fois plus mortel » que le H1N1.

Il a ensuite précisé que seul « un vaccin sûr et efficace » permettra d’interrompre totalement la transmission du Covid-19, car les populations du monde sont « interconnectées ». « Ce qui signifie que le risque de réintroduction et de résurgence du Covid-19 continuera. »

Tedros Adhanom Ghebreyesus a rappelé que le Covid-19 est un « nouveau virus » et qu’il représente « la première pandémie causée par un coronavirus »

 

Le directeur de l’OMS a également évoqué la stratégie de dé-confinement de certains pays, précisant que l’organisation allait publier ce mardi ses « conseils stratégiques » pour ces derniers. Cette « nouvelle stratégie » comprend six critère différents :

– la transmission du virus est contrôlée
– Les capacités du système hospitaliers permettent de détecter, tester, isoler, traiter et tracer chaque cas
– Les risques de transmissions dans des lieux particuliers comme les établissements de santé et les maisons de soins infirmiers sont réduits
– Des mesures préventives sont mises en place sur les lieux de travail, les écoles et autres endroits où il est essentiel que les gens aillent
– Les risques d’une importation de cas malades peuvent être gérés
– La population est pleinement éduquée, engagée et habilitée à s’adapter à ces nouvelles consignes de sécurités

La France, au delà du recul de l'épidémie (moins de personnes infestées - moins d'hospitalisations - arrêt des réanimations) doit donc a mettre en place ces dispositions en urgence afin de pouvoir envisager une sortie progressive du dé-confinement. Aux élus-es, aux institutions, aux forces politiques, aux corps intermédiaires et aux citoyens d'y veiller et d'intervenir car il s'agit de la santé et de la vie de tous qui est en jeu !