Oui, il faut un candidat communiste à la présidentielle de 2022, pour porter les idées communistes et notre conception d'une nouvelle civilisation

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Oui, il faut un candidat communiste à la présidentielle de 2022, pour porter les idées communistes et notre conception d'une nouvelle civilisation

Le Manifeste adopté au dernier congrès est clair, plus question de s'effacer, de se fondre ou de diluer les idées communistes en refusant de proposer une candidature communiste lors d'élections et notamment à la présidentielle.

A ce propos Fabien Roussel le secrétaire national du Parti Communiste Français interrogé à Cnews et Europe 1 lors de l'émission Le Grand rendez-vous a notamment déclaré "préjudiciable" l'absence de prétendant lors des dernières courses à l'Elysée.

"L'élection présidentielle est un moment important de débat politique dans notre pays. Ne pas y avoir été présents sur l'ensemble des deux derniers scrutins a été préjudiciable, et ça a manqué. Je pense qu'il faut que nous puissions aussi participer à ce rendez-vous démocratique qui est important pour notre pays", a-t-il précisé.

A mon avis il est encore trop tôt pour se lancer dans cette bataille électorale, mais il est bien que les choses soient claires dès maintenant puisqu'elles sont mises sur la table, et respectueuses des décisions de notre dernier congrès.

Pour l'instant, la priorité des priorités c'est de développer les luttes de résistance face aux attaques multiples du capital, d'y apporter nos idées et nos propositions pour changer les choses et ouvrir la voie à une autre logique de développement faites pour et par les êtres humains.

Il s'agit de créer un mouvement populaire et citoyen large et agissant pour changer les rapports des forces.

C'est ce que font les communistes dans la santé, dans l'automobile ou dans l'énergie et dans bien d'autres secteurs de l'économie.

Des millions d'emplois sont actuellement menacés par le capital, dans l'auto, la sidérurgie, la distribution, l'énergie, la santé, l'aéronautique et cela risque de se multiplier dans les mois à venir. Plus que jamais l'emploi doit être au coeur des luttes et des rassemblements pour défendre ceux menacés par le capital le plus souvent avec la complicité de l'Etat macroniste et pour exiger leur création là où leur absence est préjudiciable aux citoyens comme à l'hôpital public ou dans les EHPAD.

Innovons en portant très haut la proposition communiste d'une "Sécurité d'emploi et de formation" qui permet de sécuriser l'emploi tout au long de la vie tout en permettant une élévation des connaissances, des savoirs et culturelle de chacune et chacun où qu'il se situe dans la société.

Soyons offensifs et lançons un grand débat national pour relever ce défi pour que des millions et millions de citoyens et de salariés prennent en main cette proposition qui ouvre la voie à une nouvelle civilisation.

Réponse aux besoins sociaux et environnementaux, moyens de les satisfaire avec une autre utilisation de l'argent des entreprises, des services et des institutions et des pouvoirs réels d'intervention dans les gestions pour combattre les dogmes actuels anti sociaux et antiécologiques et pour faire triompher l'intérêt général. Tels sont les trois grands axes d'une nouvelle cohérence pour une autre logique de développement et de coopération solidaire faite par et pour les êtres humains..

Ce sont cette démarche et ces ambitions qui doivent être les moteurs des rassemblements de lutte. C'est le meilleur moyen de créer les conditions de candidatures communistes ambitieuses, porteuses d'idées radicales fortes et rassembleuses.

Comme le précise le 38ème congrès :

"Nous développons un corps d’idées et de propositions qui, avec l’apport du marxisme vivant, permettent de ne pas subir l’hégémonie des idées dominantes, de les bousculer et d’apporter des réponses efficaces aux problèmes posés.

Nous développons une intervention citoyenne en tout domaine et une pratique politique concourant à reconquérir individuellement et collectivement du pouvoir sur nos vies en cohérence avec notre projet de VIe République. C’est avec cette démarche, et en s’appuyant sur les innovations sociales produites par le mouvement ouvrier, que nous sommes également actifs au sein des institutions.

C’est essentiel pour faire bouge les rapports de force, jusqu’à des changements dans les institutions en lien avec les élections et les luttes."

et il rajoute

Au regard des défis contemporains et de l’état des forces de gauche, c’est sur une nouvelle méthode, tirant les leçons du passé, qu’il entend dorénavant conduire son action pour l’union : travailler au rassemblement le plus large de toutes les couches salariales et populaires, développer la conscience des contenus et conditions des changements nécessaires, appeler en permanence à l’intervention populaire, mener une bataille de tous les instants sur les contenus, prendre des initiatives autonomes du PCF politisant les luttes, avec la constante ouverture au débat d’idées, et dans le même temps formuler une proposition stratégique à toute la gauche.

Et il précise quant à l'élection présidentielle

L’élection présidentielle est un moment structurant de la vie politique. Si elle bride les potentialités du mouvement populaire en les conditionnant à une personnalisation du débat politique, surdétermine l’ensemble des échéances électorales, elle est incontestablement l’occasion pour chaque formation de mettre en débat son projet et ses idées à l’échelle du pays.

Le Parti doit travailler à créer les conditions d’une candidature communiste à l’élection présidentielle de 2022.

Il reviendra le temps voulu aux communistes de définir le contenu du programme que les candidats porteront devant les électeurs tant à la présidentielle qu'aux législatives.

Et sur la base de ce mandat, il leur reviendra de désigner lequel parmi eux est à même de l'assumer et d'être leur candidat à la présidentielle.

Jean Chambon

 

Publié dans Elections, PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Il faut aussi un candidat PS, Vert, Génération S, NPA, LO, FI, etc... et nous allons tous nous recoucher pour un second tour Droite-Macron, Droite-RN, RN-Macron!<br /> Non! Il faut un accord programmatique porté par UN(E) candidat(e) et un accord pour des candIdatures communes aux législatives!
Répondre
M
bien parlé je suis pour si jamais ses le socialiste qui se présente ses clair je vote blanc car je n'ais plus confiances au socialiste qui nous a trop longtemps menti et se sont rempli les poches
Répondre
T
Une démocratie ne peut fonctionner qu avec une écoute de chaque groupe politique, Lors de l exercice de ma profession et de ma vie d élue, sans être membre de ce partie, je n ai travaillé qu avec des personnes soucieuses de l humain qui veulent prévenir plutôt Que de répondre Aux conséquences du mépris .
Répondre
O
Je suis pour ! Nous devons parler de liberte et democratie au sein de la Republique - 6 ème.....
Répondre