Reprise de l'entreprise Famar à Saint Genis Laval. Déclaration de la CGT

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Reprise de l'entreprise Famar à Saint Genis Laval. Déclaration de la CGT

Le tribunal du commerce de Paris a désigné le Groupe BENTA Pharma Industries (Groupe libanais spécialisé dans la fabrication et la distribution de produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux) pour la reprise de la société FAMAR LYON en fixant un plan de redressement sur une durée de 5 ans.

Le Groupe BENTA ayant le souhait d’accéder au marché européen, va permettre la poursuite de l’exploitation de l’usine mais cette reprise se traduit par 124 licenciements sur les 240 salariés présents.

Les engagements pris par le groupe BENTA à la barre du tribunal fixe un plan d’investissement de 42 M€ avec la création de 268 emplois sur 6 ans (priorité de réembauche sur 36 mois pour les salariés devant faire l’objet d’un licenciement).

Les clients actuels (SANOFI, MERCK, MYLAN, ABBOTT, ASTELLAS, P&G…) peuvent éviter les licenciements en maintenant des productions sur le site.

Nous interpellons une nouvelle fois l’ensemble des clients et des acteurs politiques sur l’importance stratégique de notre production et ses conséquences tant sur l’emploi que sur l’outil de production en France.

Les donneurs d’ordres doivent maintenir les productions sur le site de FAMAR LYON plutôt que les délocaliser à l’étranger.

Le site de St Genis Laval est à disposition pour répondre aux besoins sanitaires de milliers de patients en souffrance et, ainsi, satisfaire les intérêts de santé publique.

 

Déclaration CGT du 21 juillet