Fabien Roussel à la Fonderie de Bretagne pour soutenir les salarié-es en lutte

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Fabien Roussel à la Fonderie de Bretagne pour soutenir les salarié-es en lutte
Fabien Roussel à la Fonderie de Bretagne pour soutenir les salarié-es en lutte

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF et député du Nord était aujourd'hui à Caudan en Bretagne pour soutenir les salarié-es de la Fonderie de Bretagne. A l'occasion de la mobilisation des salarié-es de la Fonderie de Bretagne, Fabien Roussel est venu soutenir la lutte.

Conditions de travail, pauses supprimées, RTT retirées... tout ça pour abreuver les actionnaires. C'est la lutte des classes qui est en marche et nous aussi nous la mènerons!

C'est un véritable chantage à l'emploi qu'opère Renault qui a décidé de délocaliser une partie de la production de la Fonte en Turquie, en Slovénie, en Espagne...

Nous devons nous unir pour ne plus y céder et pour maintenir nos savoirs faire, nos compétences, nos emplois et pour garantir un avenir à notre jeunesse.

(...)

Une nouvelle page est en train de s'écrire pour l'usine et pour votre avenir. Les actionnaires en ont écrit les premières lignes. C'est à vous maintenant de reprendre le stylo en main et d'écrire la suite : continuiez à produire ici!

Il faut reprendre la main sur l'outil industriel. Il ne leur appartient pas. Il vous appartient! Et il doit rester ici.

(...)

Renault et l’État actionnaire sont complices de ce qui est en train de se faire ici. Ils ont décidé de délocaliser à tout va. En plus de la Dacia Spring fabriquée en Chine, il y a aujourd'hui 240 000 véhicules Renault et 141 000 véhicules Dacia produits en Roumanie, Slovénie, Turquie, Espagne, puis réimportés en France. C'est une aberration économique, industrielle et écologique. Nous devons nous battre pour relocaliser, réimporter la production de véhicules en France et passer à 1million de véhicules produit en France!

(...)

Vous produisez des richesses. Ce qui est versé aux actionnaires ne tombe pas du ciel, c'est le fruit de votre travail, de votre sueur. Et c'est à vous que ces richesses doivent revenir.

Produire en France, ça veut dire produire à la hauteur de nos besoins! L'industrie c'est la vie et un pays sans industrie est un pays sans avenir. Produire en France c'est bon pour l’État, c'est bon pour le climat et c'est bon pour l’État.

(...)

Quand je dis que l'industrie c'est bon pour l’État, c'est parce qu'une entreprise qui fonctionne apporte des recettes, elle paye des impôts, elle rapporte des recettes à la région, au département, aux communes. C'est donc de l'argent utile pour nos hôpitaux, nos écoles, nos services publics...

Nous pouvons porter ce combat. Nous pouvons mener une lutte qui est belle, noble et juste. Nous la porterons à l'Assemblée nationale, et nous placerons cette usine sous la protection de la République!

Publié dans Luttes sociales, PCF, Industries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article