Henry Gabrielle Rhône des clarifications ! Mobilisation !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Diffusion au Métro d'Oullins Lundi matin
Diffusion au Métro d'Oullins Lundi matin

Diffusion au Métro d'Oullins Lundi matin

Déclaration de la section de Pierre-Bénite du PCF sur la situation à l’hôpital Henry Gabrielle

Selon les informations des différents acteurs intervenant sur le devenir de l’hôpital Henry Gabrielle, il s’avère que les HCL organisent le démantèlement de l’hôpital avec le transfert de tout ou partie de ses activités au Vinatier situé à Bron, aux portes de Lyon, soit plus de 20 kms de St-Genis-Laval.

Les communistes dans une déclaration ont eu l’occasion de rappeler leur position de fond quand le Conseil de la Métropole réuni en janvier dernier, adopta une délibération attribuant un financement public à une nouvelle structure privée sur le site du Vinatier pour organiser le transfert de certaines activités pratiquées jusqu’alors sur le site d’Henry Gabrielle.

Si le Conseil de la Métropole a semblé porter le « chapeau » de cette décision initiée par le tandem Collomb-Kimelfid en juin 2020, cela s’est donc fait sur la base d’un projet des HCL, qu’ils soient visibles ou pas, qui ne peut avoir que l’accord de l’ARS. C’est ce qui ressort des entretiens menés par le Comosass ou l’association de défense d’Henry Gabrielle.

Le parti communiste totalement impliqué depuis 2015 dans la lutte pour qu’Henry Gabrielle soit maintenu et développé à Saint-Genis-Laval selon le slogan « Henry Gabrielle c’est à Saint-Genis -Laval et nulle part ailleurs », demande à l’ARS et à la Métropole de Lyon de condamner cette opération et de stopper immédiatement le démantèlement et les transferts d’activités actuels.

Il leur demande de prendre toutes les dispositions pour développer le centre hospitalier Henry Gabrielle, avec la création de lits et l’embauche des soignants nécessaires pour accompagner les patients. Tout de suite des investissements sont nécessaires : les HCL, l’ARS et la Métropole doivent décider d’un budget évalué à 70 millions d’€.

Nous prenons acte de la volonté des HCL de construire un nouvel hôpital au Vinatier qui prendrait place dans le groupement Hospitalier Est, c’est une décision pertinente pour faire face aux besoins de soins psychiatriques découlant de la crise sanitaire et de son traitement par la puissance publique. Il est bien évident que ce nouvel établissement hospitalier s’il devait exister, doit être réservé à la psychiatrie et en aucun cas être le prétexte d’une venue des activités d’Henry Gabrielle vers le Vinatier ou d’autres structures où le type de patients et leurs traitements sont d’une toute autre nature.

Saisis par le Comosass (Comité de Mobilisation pour la Santé et les Sécurité Sociale sur le territoire des Lônes et coteaux), les élus communistes à la Métropole devraient demander au Conseil de la Métropole des éclaircissements sur l’opération en cours qui ne figurait pas clairement dans la délibération de janvier dernier. Ils doivent aussi intervenir auprès du Président de la Métropole pour qu’il confirme les engagements fermes pris par écrit par Messieurs Kholass, Perez et Artigny, de maintenir l’hôpital Henry Gabrielle à Saint-Genis-Laval.

Les communistes de la section de Pierre-Bénite ont décidé de se mobiliser, d’alerter les populations du territoire « Lônes et coteaux » et de multiplier les initiatives avec le Comosass qui coordonne l’ensemble des acteurs de santé sur le territoire : Hôpitaux, Médecins, Centres de santé, Agents de la Sécurité Sociale, Ehpads, les syndicats et partis politiques, les divers comités ou associations de citoyens qui veulent y participer et agir pour le droit à la santé dans la proximité et avec un service public renforcé renforcé pour plus d’efficacité.

Ils appellent à signer massivement la pétition : « Henry Gabrielle, c’est à Saint Genis Laval ! J’exige en conséquence que les HCL l’ARS et la Métropole de Lyon prennent toute disposition pour mettre un coup d’arrêt aux transferts d’activités vers d’autres hôpitaux et décident d’investir pour augmenter ses capacités d’accueil et son efficacité. »

Pierre-Bénite le 15 mars 2021

Publié dans Luttes sociales, santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article