Le 23 avril. Mobilisation, exigeons le retrait définitif de la réforme de l'Assurance chômage

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Le 23 avril. Mobilisation, exigeons le retrait définitif de la réforme de l'Assurance chômage

En plein crise sanitaire et sociale, le gouvernement décide de nous imposer sa réforme de l’assurance chômage. Avec le rabotage du montant des allocations chômage et avec l'exclusion du système de milliers de salariés.  Des centaines de milliers d'intérimaires, de précaires et de jeunes vont s’enfoncer davantage dans la pauvreté et la misère.

Avec cette réforme, ils verront leur allocation passer de 885 € à 622€! Depuis un an, 1 million d’intérimaires ont été virés des entreprises. Ils sont de plus en plus nombreux dans l’impossibilité d’assumer leur loyer. Ils survivent et grossissent déjà les rangs des intermittents du spectacle, étudiants, livreurs, saisonniers, extra de la restauration, guides touristiques, chômeurs-ses, retraité-e-s et autres travailleurs précaires sur les longues files d’attente des banques alimentaires.

A force d’enchaîner des contrats courts et les périodes de chômage, privé-e-s de la prime Covid, victimes de maltraitance et d’abus de la part d’un certain nombre d’agences d’intérim et d’entreprises utilisatrices, viré-e-s comme des kleenex, les salarié-e-s n’en peuvent plus!

Depuis un mois déjà, les intermittents du spectacle et de nombreux salarié-e-s précaires occupent une centaine de théâtres et de salles de spectacle partout en France. Ces dernières semaines, les militant-e-s de plusieurs syndicats CGT des entreprises d’intérim sont intervenus sur le terrain pour venir en aide aux collègues en difficulté dans plusieurs entreprises utilisatrices.

La colère gronde. Il est temps de bouger, d'agir pour :

  • Le retrait définitif de la réforme de l’assurance-chômage
  • L’arrêt des radiations et des sanctions de Pôle emploi
  • L’arrêt des licenciements
  • Le maintien du salaire à 100% entre deux missions que l’on soit en CTT ou en CDII ou en chômage partiel

La CGT appelle les salarié-e-s intérimaires, en contrat de mission temporaire (CTT) ou en contrat à durée indéterminée intérimaire (CDII), en mission, au chômage ou en intermission, l’ensemble de ses syndicats et sections, syndiqué-e-s et sympathisant-e-s, à s’engager dans les luttes, à renforcer la mobilisation partout en France et à participer aux : Manifestations et rassemblements organisés le Vendredi 23 avril

Il est indispensable d'agir, de se rassembler et de s'unir pour faire tomber la réforme de l’assurance chômage !

Publié dans Luttes sociales, Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article