PCF : la conférence nationale propose une candidature communiste à la présidentielle !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

PCF : la conférence nationale propose une candidature communiste à la présidentielle !
PCF : la conférence nationale propose une candidature communiste à la présidentielle !
PCF : la conférence nationale propose une candidature communiste à la présidentielle !
PCF : la conférence nationale propose une candidature communiste à la présidentielle !

Pendant 1 jour et demi 1000 délégués, militants communistes, se sont rassemblés par visioconférence.

Nos remerciements vont aux équipes techniques, aux dirigeants de notre parti pour avoir réussi cette prouesse technique et démocratique permettant un débat fraternel, réfléchi, ayant pour thème les orientations politiques du PCF quant aux élections présidentielle et législatives de 2022. Ce débat à 1000 voix a été d'une grande richesse et chacun.e pourra y puiser une argumentation solide pour lui même et pour ses propres responsabilités politiques dans toute la période qui s'ouvre.

C'est un formidable encouragement à se mobiliser, à rassembler dans l'action et à faire progresser les valeurs et idées communistes d'abord dans tout le parti, par le maximum de communistes, et par les salariés, les citoyens, notre peuple, puisqu'au final c'est lui qui par ses mobilisations dans la rue et les urnes décidera.

Non la pandémie ne peut être prise comme prétexte pour étouffer la démocratie et l'intervention politique. Durant une journée et demi, plus de 100 interventions ont nourri un débat particulièrement riche et fraternel.

La conférence nationale a su se rassembler sur des choix clairs et avec des votes largement majoritaires. Quels sont ces choix ?

Samedi 10 avril, la conférence nationale a largement adopté (à plus de 66 %) le principe d'une candidature présentée par le PCF à l'élection présidentielle, qui aura pour but de notamment s’adresser au monde du travail et à la jeunesse, qui proposera une alternative aux politiques macronistes et en rupture avec la mondialisation capitaliste.

D'abord un texte politique sur les enjeux et les réponses communistes, enrichi d'amendements provenant des fédérations et sections et adoptés par la commission du texte fut adopté. Il y a eu 917 votants 719 ont voté pour (78.4%), 134 contre (14.6%) et 62 se sont abstenus.

Ensuite la conférence avait deux amendements proposant d'être inclus dans les choix stratégiques du parti :

  • L'un proposé par Pierre Laurent qui tendait à effacer la responsabilité propre de notre parti à construire une alternative, au profit de "collectifs de débats d'idées" constitués de militants de toute la gauche et écologistes

Il y a eu 904 votants. 334 ont voté pour (36%) et 535 ont voté contre (59%) et 35 se sont abstenus. L'amendement a donc été rejeté.

  • L'autre proposé par la camarade De Almeida de la Côte d'or qui voulait inclure dans le texte une clause de "revoyure" visant au retrait de la candidature communiste dans les mois à venir selon l'évolution de la situation entre les forces de gauche.

Il y a eu 915 votants. 268 ont voté pour (29.3%) et 601 ont voté contre (65.7%) et 46 se sont abstenus. L'amendement a donc été rejeté.

Il y eut ensuite l'adoption du choix stratégique dont le point central est une candidature communiste à  la présidentielle de 2022 complété d'une nouvelle articulation entre la présidentielle et les législatives visant la construction d'un "pacte d'engagements communs" avec les forces de gauche qui le voudront et qui viserait à mettre en oeuvre une réelle politique de changement si la gauche devenait majoritaire à l'Assemblée Nationale.

Les participants avaient à choisir entre ce 1er choix et un choix alternatif visant une union de sommet entre les forces de gauche, centrée sur les législatives, excluant de fait une candidature communiste à la présidentielle et effaçant le parti communiste.

Il y a eu 917 votants. 609 se sont prononcés pour le choix 1 (une candidature communiste et un pacte d'engagements communs) soit : 66.4% et 270 pour le choix 2 (29.4%) et 38 se sont abstenus.

Dimanche matin, la discussion générale s'est poursuivie. Il y a eu deux votes :

  • Le premier fut de choisir quel candidat.e les délégués choisissaient parmi trois camarades ayant fait acte de candidature.

Sur 912 votants, Fabien Roussel a obtenu 671 voix (73.6%) et les deux autres camarades chacun 18 voix (2%) et 205 camarades se sont abstenus (22.5%).

  • Enfin la conférence a adopté le bulletin de vote qui sera utilisé par les communistes du 7 au 9 mai pour valider ces orientations politiques et les choix de la conférence nationale. Il a été adopté par 691 voix (87%) pour et 103 contre (13%).

La parole est maintenant aux adhérents qui sont appelés à valider ces choix du 7 au 11 mai prochain.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article