Sanofi Marcy l'Etoile dans le Rhône. Ils osent tout !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Sanofi Marcy l'Etoile dans le Rhône. Ils osent tout !

Tous les moyens sont bons pour supprimer des emplois en dehors des PSE. C'est ce que pratiquent plusieurs entreprises du département comme Renault Trucks, JTEKT ou Sanofi.

Dans ces entreprises se cumulent sur plusieurs mois, départs volontaires, mises en retraites anticipées, ruptures conventionnelles individuelles ou collectives. Mois après mois les effectifs fondent comme neige au soleil.

Usant de toutes les ordonnances Macron, JTEKT ou Sanofi multiplient les licenciements pour inaptitude au travail.

Ainsi à Sanofi sur le site de Marcy l'Etoile, les procédures de mise en inaptitude s’enchainent avec une collaboration active entre le service médical et la direction pour sortir les salariés des effectifs alors que ce sont des salariés avec une ancienneté de 10 ans ou plus. La direction leur reproche d’avoir à un moment de leur vie, suite à un Burn Out, une TMS ou un accident de la vie, été malade !

Récemment un salarié du V12 a été reconnu inapte et a été immédiatement mis à l’écart de l’entreprise pendant 1 mois sans rémunération. De plus, il a dû vider son casier avec seulement un sac poubelle transparent !!!

Cela fait trop longtemps que Sanofi joue avec la vie des salariés et ce n’est pas la 1ère fois qu’une personne est licenciée suite à l’utilisation de la procédure d’inaptitude au poste de travail. Pour mémoire, la loi El Khomri et les ordonnances Macron sont des armes juridiques données aux entreprises pour licencier plus facilement !

Combien de managers harcèlent ou menacent des salariés sans jamais être inquiétés ? Là ils s’en prennent à des personnes malades. Seule compte la baisse du coût du travail condition pour des profits en hausse. Le résultat opérationnel de Sanofi Pasteur est de 2,32 milliards d’euros en augmentation par rapport à 2019.

Il est révoltant de priver un salarié, qui plus est malade, de son emploi. Nous devons faire cesser ces procédures car nous sommes tous susceptibles d’être concernés un jour au l'autre par la maladie ou l'accident du travail.

Mais pour les directions, pas de sentiment, il faut continuer à faire des plans de productivité pour toujours plus de profit. Celle de Sanofi parle même « d’ajuster les ressources selon l’activité». Des suppressions de postes à venir ... que la CGT Sanofi n'entend pas laisser passer.

Sources tract CGT Sanofi

Publié dans santé, Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article