Vaccin anti covid - Bien commun : 4 organisations se mobilisent dans la rue à Lyon le 10 avril

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Vaccin anti covid - Bien commun : 4 organisations se mobilisent dans la rue à Lyon le 10 avril

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé du 7 avril 2021,la Fédération des Mutuelles de France, la Ligue des Droits de l’Homme – Fédération du Rhône, Médecins du Monde France – Délégation Auvergne Rhône Alpes et Oxfam France – Groupe de Lyon, s’allient et appellent à signer l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) “Pas de profit sur la pandémie” pour un accès à toutes et tous aux vaccins et traitements de la Covid-19.

En cette Journée Mondiale de la Santé du 7 avril 2021, nous faisons le préoccupant constat que l’accès aux vaccins Covid-19 est inégalitaire et insuffisant. Aujourd’hui, selon un éditorial paru dans la revue Nature le 30 mars 2021, le monde a besoin d'environ 11 milliards de doses de vaccins contre le coronavirus pour immuniser 70% de la population mondiale, en supposant deux doses par personne.

Le mois dernier, des commandes avaient été confirmées pour 8,6 milliards de doses, cependant quelques 6 milliards d'entre elles seront destinées à des pays à revenu élevé ou moyen. Les nations les plus pauvres - qui représentent 80 % de la population mondiale - ont jusqu’à présent accès à moins d'un tiers des vaccins disponibles.

La pandémie de COVID-19 a entraîné une augmentation rapide de la demande pour des vaccins dans le monde entier. La lenteur de la mise en place de la stratégie vaccinale témoigne du besoin urgent d’augmenter les capacités de production, non seulement en France, mais dans le monde. Les monopoles détenus par quelques groupes pharmaceutiques du fait des brevets et des droits exclusifs qu’ils exercent sur les technologies développées pour lutter contre la Covid-19 constituent un obstacle juridique qui limite une augmentation massive de la production de vaccins et autres produits de santé. Cela est également souligné par le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans ses interventions récentes.

Les laboratoires pharmaceutiques sont libres de fixer le prix des vaccins qu’ils commercialisent. Alors même que le développement de ces vaccins a été possible grâce à des financements publics massifs. Tout en donnant un avantage considérable aux pays les plus riches ayant investi dans les industries pharmaceutiques, cela revient à mettre à contribution une deuxième fois l’argent public, issu de la solidarité nationale.

La situation actuelle met les États en compétition et non pas en position de coopérer. Pourtant, la seule façon de vaincre l’épidémie est de vacciner massivement toute la population mondiale rapidement afin d’éviter l’émergence de variants résistants pouvant mettre en péril l’efficacité des vaccins existants.

Plus de 330 parlementaires français et européens ont signé un appel, fin mars 2021, demandant aux États européens de soutenir la dérogation aux accords de droits de propriétés intellectuelles de l’Organisation Mondiale du Commerce initiée par l’Afrique du Sud et l’Inde et demandée par de nombreux pays.

Les pouvoirs publics doivent prendre la mesure du problème et donner une réponse à la hauteur de la crise que nous traversons. C’est pourquoi, nos organisations appellent les citoyens et citoyennes à signer l’Initiative Citoyenne Européenne “Pas de profit sur la pandémie”.

En collectant 1 million de signatures à travers l’Union Européenne, la Commission Européenne sera contrainte de prendre en considération les propositions de loi qui y sont formulées pour favoriser :

  • La levée des droits de propriétés intellectuelles et des brevets sur les traitements et vaccins Covid-19
  • Le partage des connaissances sur les traitements et vaccins de la Covid-19
  • L’instauration d’obligations pour les industriels ayant bénéficié d’aides publiques (transparence des financements reçus, garanties sur la disponibilité et le coût des médicaments...).

Nous nous mobiliserons le samedi 10 avril 2021à partir de 14h sur les berges du Rhône à Lyon (entre le Pont de la Guillotière et le Pont Lafayette) afin d’interpeller les citoyennes et les citoyens sur ces problématiques et de les inviter à signer l’ICE « Pas de profit sur la pandémie ».

Nous invitons toutes les personnes qui le souhaitent à venir à notre rencontre à cette occasion.

Cette mobilisation se fera dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Le site de l’ICE « Pas de profit sur la pandémie » sur lequel figure le lien pour signer l’initiative : https://noprofitonpandemic.eu/fr/

Publié dans santé, International, Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article