Victoire des salariés de Rhénus Saint Fons Une démonstration de la force collective !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Victoire des salariés de Rhénus Saint Fons Une démonstration de la force collective !

Les travailleurs de Rhénus, sous-traitants de Solvay ont fait grève ce mardi 20 Avril 2021. Ils ont gagné !

Alors que le matin de la grève, le patron de Rhénus affirmait ne rien vouloir lâcher, le soir, ce dernier lâchait sur la revendication des grévistes.

Les travailleurs de Rhénus ont obtenu une prime mensuelle de 80 euros bruts avec un complément de 45 euros brut mensuel, une prime actuelle de 200 euros brut mensuels intégrés au salaire de base et le paiement des heures de grève.

La grève unanime a eu raison de nos patrons !

Nos collègues ont relevé la tête et fait plier leur patron, mais également le donneur d’ordre Solvay à la manœuvre.

Ce dernier, pas en reste, a fait remplacer les grévistes du conditionnement de Heva par la hiérarchie de jour. Nous avons vu en passant ce qu’ils valaient au boulot.

Solvay a également osé demander aux opérateurs de l’atelier de remplacer les grévistes, qui ont tout naturellement refusé de briser la grève des travailleurs de Rhénus. La solidarité n’est pas un vain mot !

Cela faisait des mois, voire des années que le nombre de camions et de conteneurs à charger augmentait. Et si les expéditions étaient en augmentation, c’est que les productions avec les conditionnements de la Vanilline, du PMP, de l’HQPC ou de la Rhodine augmentaient également.

Ce constat, qui est fait dans les services et ateliers où opère Rhénus, il peut être fait chez l’ensemble des travailleurs du site, sous-traitants ou Solvay.

Le donneur d’ordre Solvay demande à Rhénus, comme à l’ensemble des entreprises sous-traitantes de toujours faire des économies.

Ces économies sont faites sur notre sueur en aggravant nos conditions de travail et avec des salaires qui nous permettent de moins en moins de boucler nos fins de mois et de faire vivre nos familles.

Comme à l’ensemble des travailleurs du site, il nous est demandé des efforts permanents pour sortir de plus en plus de production et plus de tonnes avec souvent moins d’effectifs et des conditions qui se dégradent.

Ces efforts continus sont exclusivement à sens unique. Alors que nos patrons n’ont jamais autant gagné d’argent

Solvay et les patrons de la sous-traitance répercutent ces économies sur notre dos à tous pour maintenir leurs marges et engranger plus de profits. Mais en réalité c’est nous tous qui faisons tourner la boutique et répondons toujours présents.

Cette force irrésistible, à nous tous de l’organiser et de la mettre en mouvement !

Saint Fons le 26 avril 2021

Publié dans Luttes sociales, Rhône

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article