Intervention d'Annie Cyferman au CN du PCF des 28 et 29 mai

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Intervention d'Annie Cyferman au CN du PCF des 28 et 29 mai

Après un processus démocratique exceptionnel que tous les autres partis politiques devraient nous envier, nous avons très majoritairement désigné Fabien Roussel , comme candidat du PCF à la présidentielle.

Cette candidature a pour objet de porter dans le débat, nos propositions spécifiques, radicales , révolutionnaires, en rupture avec le système capitaliste.

Les communistes, se doivent après ce choix historique, dans un contexte de crises multiples, de se rassembler derrière leur candidat et de faire bloc, pour rendre visible et audible notre projet alternatif.

Quelques soient les débats que nous pouvons avoir entre nous, notamment, je l’entends, sur les positions de Fabien concernant la sécurité et sa participation à l’hommage aux policiers assassinés, il n’est pas acceptable qu’ils aient lieu sur les réseaux sociaux. C’est ici et entre nous que la confrontation d’idées doit avoir lieux.

En ce qui me concerne, j’estime que Fabien a eu raison de mettre dans le débat public, la question de la sécurité de nos concitoyen·ne·s. Notamment dans les quartiers populaires. Cette question est éminemment communiste. Bien sûr nous devons continuer à parler, travail associatif, prévention, éducation, service publics, mais nous ne pouvons abandonner à l’extrême droite la défense du droit de tous et toutes à vivre sans crainte des règlements de compte entre bandes rivales, de plus en plus violents, des trafics de stupéfiants qui profitent à une mafia qui s’enrichit sur la mort ou la dépendance de nos enfants, des pompiers agressés.

Cette préoccupation, existe vous le savez bien, lors des campagnes actuelles, ces questions nous sont posées.

Nous devons y apporter des réponses progressistes, très différentes de celles données par la droite et l’extrême droite, comme le renforcement d’une police de proximité et la défense d’une police républicaine.

Fabien, qui se doit de répondre aux questions des journalistes qui relayent les attentes du pays, a bien fait de parler de sécurité. Il a bien fait de se rendre à l’hommage de policiers tués dans l’exercice de leurs fonctions.

Si ce rassemblement a été par la suite instrumentalisé par un syndicat proche de l’extrême droite, mais aussi pas les « Mélenchonistes » qui n’attendent qu’un prétexte pour atteindre notre candidat, la démarche qui montre que le PCF réinvestit ces questions, est louable.

La sécurité ne doit pas être dissociée de la justice, mise en cause par le même syndicat de policiers qui bafoue la séparation des pouvoirs, garant de la démocratie. Non la justice n’est pas laxiste, non il ne faut pas de peines planchers mais maintenir fermement la personnalisation des peines.

La justice, comme les autres services publics, manque surtout cruellement de moyens, ce qui la rend totalement sinistrée et en partie inefficace. Nous devons, dans cette campagne, comme pour tous les autres domaines, faire des propositions fortes concernant la justice dont le budget, quoiqu’en dise le garde des sceaux qui se vante des huit pour cent d’augmentation, nous place au 23ème rang européen.

Je partage la proposition de Fabien de mettre le social, le pouvoir d’achat, l’emploi, au cœur de la présidentielle et faire une action très visible à la rentrée.

En ce qui concerne la manifestation pour les libertés du 12 juin, je rappelle que le premier appel a été lancé à l’initiative de la FI, quelques jours avant le vote des communistes, pour contrer Fabien et ses propositions sur le terrain social et de classe. Le deuxième appel, nous ne l’avons pas signé car son contenu est très léger et ne parle nullement des causes politiques de la montée de l’extrême droite.

Cet appel permet à Mélenchon de dévier le débat sur la confrontation avec l’extrême droite. Nous avons donc à juste titre rédigé notre propre appel, tout en appelant à cette manifestation.

Enfin, dans un cadre collectif qui sera mis en place, nous devons tous travailler à porter au plus haut niveau notre candidat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article