Jeudi 10 juin : assises du médicament

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Jeudi 10 juin : assises du médicament

Plus que jamais, il y a urgence à mettre en place un Pôle Public du médicament face à l’incurie gouvernementale dans la gestion de la crise sanitaire.

La dépendance de l’État aux industriels du médicament et leurs brevets, les pénuries de médicaments en constante augmentation depuis 2008, l’acquisition pour 80% des matières premières ou des produits finis hors Europe, … la privatisation de la production, sa délocalisation pour maximiser les profits, en sont les causes principales.

La suppression d’emplois ces dernières années notamment dans la recherche, n’ont pas été sans répercussions sur l’incapacité de la SANOFI, à fournir un vaccin en temps et en heure, alors que l’aide publique aux multinationales pharmaceutiques est conséquente notamment dans la recherche.

Comme pour tout ce qui concerne la santé, nous faisons de la sortie du médicament du marché un de nos principaux objectifs.

Avec le Pôle public du médicament, nous nous intéressons à l'ensemble du processus conduisant de la recherche à la mise à disposition des médicaments et des vaccins aux malades.

Le 10 juin prochain, le PCF lance la première étape d’un processus de rencontre, d’échange et d’élaboration en France et en Europe, pour faire de la santé un bien universel, avec les Assises du médicament qui se prolongeront jusqu’à l’automne.

Fabien Roussel y présentera les principaux axes du projet proposé par le PCF, car il y a urgence à retrouver une maîtrise publique dans la politique du médicament et de socialiser tout ou partie des firmes de la Big-Pharma, afin de créer un pôle public de la recherche et de l’industrie, en France, en Europe et dans le Monde.

De cette première journée du 10 juin, un nouveau texte tenant compte de ce débat sera présenté à l’automne au grand public, aux citoyen.es, mais aussi aux partis et syndicats, associations et institutions, pour en faire un vrai débat citoyen en France et en Europe.

Programme :
9h-9h15 : accueil

  • 9Hh15 : ouverture de Fabien Cohen, responsable médicament du PCF
  • 9h30 : introduction de Fabien Roussel, secrétaire national du PCF et député du Nord.
  • 10h : première séquence de travail sur un état critique de l’existant, débouchant sur ce que chacun.e entend par « Pôle public du médicament »

12h : pause repas

  • 13h30 : 4 temps de discussion

o Pôle recherche, les Brevets
o Pôle industriel socialisé, l’emploi et les nouveaux critères de gestion dans l’entreprise, le statut public des entreprises et la place du privé, le Financement, la place de la Sécurité sociale, la Formation...
o La transparence démocratique, la notion de pouvoir, l’intervention des citoyen·nes, des salarié·es et des syndiqué·es, le Conseil National du médicament...
o Pôle public en Europe et dans le monde

  • 16H : premières conclusion

Pour être invité.es à y participer, joindre Fabien Cohen à : fcohen@pcf.fr ou au 0607285022

 

Dans un tract récent les syndicalistes CGT de Sanofi ont fait le récapitulatif des dégâts sociaux et industriels causés par Sanofi et sa recherche permanente d'une rentabilité financière pour les actionnaires. C'est une contribution aux assises du médicament qui se tiennent jeudi. Cela couvre une période de 13 ans.

2008, 2009 et 2010

  • Fermeture de Vitry Chimie (471 emplois supprimés) hormis l’atelier HAPeten prévision du Biolaunch.
  • Cession de l’usine de Colomiers (Pharma, 205 personnes.) au façonnier Unither
  • Cession de l’usine Zentiva de Çerkezköy (Turquie 61 personnes) à DevaHolding.
  • Cession du centre de recherche et Développement de Porcheville (180 personnes) à Covance qui a fermé en 2015 !.
  • Fermeture des centres de recherche et Développement de Bagneux, Rueil, Evry, Labège (500 personnes au total impactées)

2011

  • Cession d’Alcorcon (Espagne 330 personnes.) au façonnier Famar
  • Cession de Laval, Québec (Canada, 200 personnes.) à Valeant avec la gamme Dermik (et 140 salariés du commercial).

2012

  • Fermeture de Textitlan (Mexique 225 personnes) issue de Kendrick (2009) et transfert (difficile) à Ocoyoacac
  • Fermeture de l’usine Medley de Sumaré (São Paulo Brésil)
  • Cession de l’usine Zentiva de Hlohovec (Slovaquie) à Wood&Co devenu Saneca Pharma.

2013 et 2014

  • Fermeture de Dagenham (Royaume-Uni 457personnes.)
  • Fermeture de Romainville (France 190 personnes.fin 2012) sauf un atelier cédé à Fareva et fermé par ce dernier en 2019
  • Fermeture de Neuville-sur-Saône (France 594 personnes fin2012) remplacé par un site de vaccins.
  • Fermeture de Lodz (Pologne) ex-Nepentest transfert de la production de dermo-cosmétiques à Rzeszow.
  • Cession de Perth (Australie, médecine régénérative) à Admedus avec le produit Cardiocel.
  • Cession de Cambridge Sydney Street, Massachusetts (Etats-Unis 145 personnes.) et Copenhague (Danemark 30 personnes.) à Aastrom Biosciences avec les produits Carticel, Epicel et MACI.
  • Cession du centre de recherche et Développement de Toulouse à Evotec (France, 600 personnes impactées).
  • Cession de Tangshan en Chine, (485 personnes.) à un partenaire local.
  • Cession de Hangzhou CHC (Chine 255 personnes) à un partenaire local.

2015

  • Cession de Mirador (Argentine génériques,190 personnes.) acquis en 2010 au Brésilien Eurafarma
  • Cession de Garessio (Italie 170 personnes.) au Bulgare Huvepharma;
  • Cession de Quetigny (France 350 personnes) au façonnier Delpharm
  • Fermeture de Fawdon (Royaume-Uni 400 personnes).

2016

  • Fermeture de Kansas City, Missouri (Etats-Unis 135 personnes mais autre fois bien plus) initialement prévue en 2012.

2017

  • Cession de Canton Massachusetts et Rockville Maryland (Etats-Unis 95 personnes) ex-Acambis, à Emergent BioSolutions
  • Cession de Brasilia, DF (Brésil 100 personnes.) construite en 2013, à EMS
  • Cession de Mapha à Zenata (Maroc 300 personnes.) à Eurapharma /CFAO
  • Cession de Dakar (Sénégal 150 personnes.) au Tunisien MédiS, considérée comme un échec;

2018

  • Cession de North pointe-Lynnwood, Washington (Etats-Unis 150 personnes.) à Partner Therapeutics (PTx) avec la marque LEUKINE
  • Cession de Guarenas (Venezuela 110 personnes) à Laboratorios Calox qui n’a repris que 53 salariés dans une usine tournant à 20% de sa capacité
  • Fermeture du centre de distribution de Marly-la-Ville (France,135personnes)
  • Cession de Holmes Chapel (Royaume-Uni 450 personnes.) à Recipharm;
  • Cession de Zentiva (génériques Europe) à Advent International, entraînant dans son sillage les usines de Prague (République Tchèque 750 personnes.) et Bucarest (Roumanie 500 personnes.)
  • Cession de la recherche anti-infectieuse (antibiotique, ..) de Marcy L’Etoile à Evotec (France, 100 personnes venues 3 ans plus tôt de toute la France)

2019

  • Cession de Genfar à Villa Rica (Colombie 446 personnes.) à Fareva
  • Cession des 66% de Global pharma et son usine de Dubai (Emirats Arabes Unis, génériques) à Dubai Investments, à qui Sanofi les avait achetés en 2014

2020

  • Cession d’Ankleshwar,Gujarat (Inde avec chimie 90 personnes et.pharmaci 225 personnes.) à Zentiva (Advent International)
  • En Algérie: les sites de Aïn Benian (pharmacie avec 95 personnes.) et Oued Smar (JV Saidal,pharmacie avec 160 personnes.) sont remplacés par une nouvelleFusine à Sidi Abdallah, au moins l’une des deux cédées.
  • Vietnam:Ho Chi Minh Ville district 4 (190 personnes.) et Thu Duc (290 personnes.) sont remplacés par une nouvelle usine à Ho Chi Minh Ville.
  • Fermeture du centre de recherche et développement d’Alfortville (France, 250 personnes impactées).

2021 :

  • Cession de Tongi (Bangladesh 375 personnes.) et de la filiale locale totalisant 1000 personnes, au laboratoire local Beximco Pharma
  • Cession d’Allston, Massachusetts (Etats-Unis, biologique, 250 personnes, contre 730 en 2013) à la CDMOR resilience
  • Cession du site Genzyme de Northborough, Massach usetts (Etats-Unis, biologique, 190 personnes. passé à 0) récemment libéré
  • Sortie du périmètre Pluton (30% Sanofi) entraînant les sites de Saint-Aubin-lès-Elbeuf (250 personnes.), Vertolaye (France 750 personnes.), Haverhill ( Royaume-Uni,300 personnes.), Brindisi (Italie), Francfort Chimie (Allemagne 300 personnes.) et Ujpest (Hongrie, 680 personnes.). Sans compter les sites Mérial cédés à Boehringer Ingelheim
  • Lentilly (France, vaccins,120 personnes.), Saint-Priest « Lyon Porte des Alpes » (France,vaccins,390 personnes.), Lyon Gerland (France,vaccins,65 personnes.), Saint-Herblin (France, pharmacie,110 personnes.), Toulouse (France, pharmacie,350 personnes.)

Et 2022 

  • Cession ou fermeture programmée du centre de recherche de Strasbourg (51 personnes)

Voilà le résultat de 12 années d’économies, de stratégie au rabais et de recherche de rentabilité pour les actionnaires.

Publié dans Industries, santé, PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article