Retour sur les abstentionnistes aux élections régionales : portrait-robot de l'abstentionniste du premier tour

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Retour sur les abstentionnistes aux élections régionales : portrait-robot de l'abstentionniste du premier tour

Les deux tiers des électeurs ne se sont pas déplacés dimanche - un record. Une enquête réalisée par OpinionWay pour « Les Echos » permet de dire qui ils sont et d'analyser les ressorts d'un scrutin qui a déjoué les pronostics.

Jamais les Français n'ont autant boudé un scrutin depuis le référendum sur le quinquennat en 2000. Les deux tiers des électeurs ne sont pas allés voter au premier tour des régionales. C'est plus de 7 sur 10 dans le Grand Est (talonné par les Pays de la Loire et l' Ile-de-France ).

Mais qui sont les abstentionnistes ?

Revue de détail, avec une enquête pour « Les Echos », réalisée le jour du vote auprès d'un échantillon très large, de plus de 4.500 personnes.

Les moins de 25 ans ont été nombreux à bouder les urnes. 72 % se sont abstenus. Soit 6 points de plus qu'en 2015. Dans les tranches d'âges supérieures, de 25 à 49 ans n'ont pas fait mieux et les 50-64 ans guère mieux (68 %). Chez les plus de 65 ans, l'abstention tombe à 58 %, ce qui reste un niveau élevé.

La poussée abstentionniste des plus âgés est même l'un des faits les plus notables de cette élection. En 2015, ils n'étaient que 29 % à ne pas avoir voté.

Malgré l' allègement des contraintes sanitaires et la vaccination « un Français sur dix n'est pas allé aux urnes par peur du Covid », observe le vice-président de l'institut OpinionWay

Dans la mesure où les seniors sont plus nombreux, cela n'a pas désavantagé la droite. De manière assez classique, ils ont mis ses listes en tête, pour 36 % d'entre eux, quand les moins de 25 ans se sont en priorité tournés vers les écologistes (à 30 %).

Elles avaient été 56 % à ne pas aller voter au premier tour des régionales de 2015, contre 40 % des hommes. Cette fois, 74 % d'entre elles ont boudé les urnes, contre 62 % des hommes. A une exception près : les femmes ont mis, proportionnellement, un peu plus de bulletins écologistes (à 15 % contre 11 % pour les hommes).

« Les décrocheurs macronistes qui vont vers les écologistes sont les jeunes et les femmes », note Bruno Jeanbart, parlant de « tendance lourde ».

Les revenus a été un facteur déterminant.

Plus que l'âge ou le niveau de diplôme, « c'est le revenu qui a structuré le vote, un peu censitaire », souligne le vice-président d'OpinionWay. Les électeurs vivant dans des foyers gagnant moins de 1.000 euros par mois se sont abstenus à 84 %, contre 56 % dans ceux qui disposent de plus de 3.500 euros. Or, ces derniers votent plus à droite (à 38 % dimanche).

L'abstention a plus augmenté dans les catégories populaires, où elle était déjà plus élevée. Cette fois, 76 % des employés et ouvriers ne sont pas allés voter, soit 18 points de plus qu'en 2015. Les cadres et professions intellectuelles ont fait de même à 57 %, soit 14 points de plus qu'il y a six ans.

L'abstention des milieux populaires explique en partie l'écroulement du RN : 32 % des ouvriers qui ont voté ont opté pour les listes RN et 28 % pour la droite. En marche n'a recueilli que 3 % de leurs suffrages exprimés. Plus grave encore pour le mouvement présidentiel, il n'a pas dépassé 13 % chez les cadres et professions intellectuelles. La droite est cette fois loin devant. Plus de cadres ont même voté écologistes qu'En marche.

« Un tiers des macronistes de 2017 qui ont voté aux régionales s'est porté vers la droite et presque un autre tiers vers la gauche - 18 % vers le PS et 12 % vers les écologistes », analyse Bruno Jeanbart, même les Français qui se disent « satisfaits » du président de la République ont voté… à droite.

70 % de ceux pouvant voter RN  n'y sont pas allés, soit plus que la moyenne. C'est plus que ceux de Jean-Luc Mélenchon (56 %), d'Emmanuel Macron (57 %) et, surtout, de François Fillon (53 %).

En 2015, à peine 37 % des électeurs de la patronne de l'extrême droite en 2012 s'étaient abstenus au premier tour des régionales. Et plus de neuf sur dix étaient allés voter pour ses listes.

 

Publié dans Elections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article