La CGT pour un Pass sanitaire transitoire jusqu'à la fin de l'état d'urgence sanitaire...

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

La CGT pour un Pass sanitaire transitoire jusqu'à la fin de l'état d'urgence sanitaire...

Accepter le Pass sanitaire, c’est perdre ses droits d’aller et venir librement, c’est accepter une société du fichage et du contrôle permanent, c’est entériner les inégalités, territoriales ou selon les classes d’âge puisque les jeunes et certaines populations n’ont accès à la vaccination que depuis trop peu de temps.

Pour ces raisons, la CGT n’envisage cette hypothèse, que limitée strictement au temps de l’état d’urgence sanitaire, réservée à des rassemblements festifs de plus de 1000 personnes et ne pouvant en aucun cas être imposée au quotidien dans le cadre de l’entreprise ou dans l’exercice des libertés fondamentales: liberté de manifestation, liberté de réunion...

Si nous nous sommes contraints de faire avec, c’est parce qu’il fallait permettre à la jeunesse, aux salarié.es et aux populations les moins favorisées d’avoir un temps de respiration après les efforts demandés. C’est aussi parce que la culture et les loisirs ont été particulièrement maltraités dans le cadre des stratégies sanitaires alors qu’ils sont aussi essentiels que les nourritures terrestres. L’explosion des syndromes dépressifs et des pathologies mentales sont là pour nous le rappeler.

Nous souhaitons que ce Pass, sur le territoire national disparaisse dès la fin de l’été et qu’une hypothétique nouvelle vague ne serve pas à maintenir un état d’urgence que n’avons quasiment plus quitté depuis les attentats de 2015.

Qu’un Pass soit nécessaire pour quitter le territoire national renvoie à la nécessité d'une politique de santé cohérente en Europe et au plan international plutôt que d’encourager la course aux profits pour les industries pharmaceutiques.

Enfin, nous serons particulièrement vigilants à cette sortie de l’état d’urgence et du Pass.

Elle ne doit pas se traduire, une nouvelle fois, par l’intégration de mesures d’exceptions dans le droit commun comme, par exemple, les nombreuses dérogations au droit du travail ou les réformes et restructurations que subit le monde du travail pendant cette crise sanitaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Karo 20/07/2021 10:52

Bonjour
Vous prétendez que c’est la position officielle de la cgt dans votre texte ce qui est faux !!! La cgt ne s’est pas prononcée sur le pass vaccinal … la cgt est pour que les gens aillent se faire vacciner mais est contre l’obligation
Merci d’indiquer la source de votre texte syndicat? UL? UD? Fédération?

Front de Gauche Pierre Bénite 21/07/2021 01:09

Bonsoir, il s'agit de la prise de position CGT exposée au ministre chargé de consulter les confédérations syndicales avant les annonces de Macron. Elle a été transmise par la confédération CGT à l'ensemble de ses organisations. Je vous transmets demain le mail. Je pense que c'est une position très crédible sur le Pass qu'il ne faut pas confondre avec les interdictions.