Réflexions sur les mesures envisagées par Macron ...

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Réflexions sur les mesures envisagées par Macron ...
Je suis vacciné depuis Avril ainsi que ma compagne, pour nous protéger ainsi que ma famille et mes voisins et amis-es. Je ne manifeste pas les samedis avec les anti-vaccination comme je ne défend pas la politique inadmissible de Macron dans le domaine de la santé qui nous a conduit dans la situation actuelle, alors qu'il y avait beaucoup mieux à faire. Non, ils n'ont pas fait ce qu'ils devaient faire !
 
Bayrou vient  d'accuser les soignants non-vaccinés « de non-assistance à personne en danger », tandis que Kouchner faisait dans l'ignoble en les accusant de « trahison ». Macron n'a pas fait mieux,  il nous a servi le même plat indigeste et nauséabond.
 
Nous le disons avec fermeté, pas touche aux soignants !
Si depuis deux ans, il y a des femmes et des hommes qui assument leurs responsabilités face à la pandémie, ce sont bien celles et ceux qui ont soignés des milliers de patients, au péril de leur santé et de leur vie ! Et pour travailler, aujourd'hui, dans les hôpitaux, les Ehpad ou être aide à domicile, il en faut du courage, du dévouement et de l’esprit de solidarité !
 
N'est ce pas les qualités premières des agents des services publics, qu'ils soient d'Etat, des hôpitaux ou territoriaux ? Bien sur que si ! Cela n'autorise donc pas les monstruosités à leur égard. Elles et ils sont d'abord des êtres humains engagés pour l'intérêt général, nous avons obligation de les respecter, d'être solidaires afin que leur dignité le soit aussi.
 
D'autant qu'ils sont bien placés pour savoir que la santé et le bien-être des malades ne sont pas les priorités des gouvernements qui se succèdent depuis une  vingtaine d'années. Ils n’oublient pas que pendant la crise, ils ont dû se tailler des blouses dans les sacs poubelles, que certains d'entre-eux ont même été forcés de travailler en ayant le Covid, qu'on leur a un jour que le masque n'était pas une obligation et le contraire le lendemain matin. Ils n'oublient pas que Macron a refusé d'augmenter les salaires et les emplois débordant d'hypocrisie en appelant les citoyens à applaudir les efforts des soignants au profit de toutes et tous, et de stopper les restructurations.
 
Et aujourd'hui les responsables du chaos osent leur faire la morale et les accuser « d’irresponsabilité professionnelle » ! Poussant  le cynisme jusqu'à les licencier s'ils refusent de se faire vacciner !
 
Les scandales sanitaires, dont celui du Mediator, ont montré que les patrons des laboratoires étaient capables de mentir aux malades et de les empoisonner, pour continuer à encaisser des profits. Qui oserait dire que cette campagne de vaccination anti-Covid n’est pas aussi une question de gros sous pour les grandes multinationales pharmaceutiques ? Capitalisme et la recherche du profit maximal obligent !
 
Voilà d’où vient l’écœurement des gens et leur défiance, y compris dans la parole scientifique et dans la vaccination, mais la logique capitaliste est ainsi faite : elle dénature et pourrit tout. Si on y ajoute la violence des gouvernants, comme veut le faire Macron, s'ajoutent alors la suspicion et le rejet.
 
S’il y a des comptes à demander pour la gestion catastrophique de cette pandémie et pour les ratés de la vaccination et les retards pris dès le début de l'année, c’est à ceux qui ont le pouvoir de gérer les affaires publiques et la santé, qu’il faut s’adresser : Macron, le gouvernement et le capital.
 
Combattons l'opération visant à diviser les Français entre-eux et à dresser une partie des travailleurs contre une autre. D'autant que cela peut être facilement récupéré par l'extrême droite et les populistes.
 
Tous les salariés peuvent s’unir sur des propositions simples à faire vivre dans les luttes :
  • Vaccination pour toutes et tous avec des moyens (une demie journée payée dans le privé comme dans le public, pour aller se faire vacciner).
  • Le Pass sanitaire doit être transitoire et ne peut être un outil pour exclure et punir.
  • Obligation de recruter et de former massivement dans les hôpitaux !
  • Obligation d’augmenter les salaires de tous les soignants !
  • Obligation de transparence complète des contrats signés avec les Big Pharma qui fabriquent les vaccins et les tests !
  • Obligation de transparence sur les coûts pour la Sécu, des vaccins et des test.
  • Obligation de lever les brevets sur les vaccins et de les mettre à disposition de tous les pays en favorisant les transferts technologiques et en augmentant les capacités de production des vaccins partout !
C'est dans ces combats et sur ce terrain exigeant, que les soignants et l’ensemble des travailleurs peuvent se retrouver car ils ont des intérêts communs.