Paris : le portrait de Louise Michel défie la basilique du Sacré-Coeur !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Paris : le portrait de Louise Michel défie la basilique du Sacré-Coeur !

Un street artiste a rendu hommage ce mercredi à cette figure de la Commune de Paris en accrochant son portrait en haut de la Butte Montmartre, un des hauts lieux de cette période de l’histoire.

Louise Michel est de retour à Montmartre. Le buste sur toile de cette figure de la Commune de Paris a été accroché ce mercredi devant l’imposante fontaine, en haut du square portant son nom qui dévale un des flancs de la Butte Montmartre.

Le visage de l’institutrice révolutionnaire, arrivée à Montmartre en 1865, se détache sur un fond noir et le col écarlate de son manteau rappelle son surnom de « Vierge rouge ».

Ironie, le portrait trône en majesté sous la basilique du Sacré-Cœur présenté après sa construction comme le moyen d’expier les débordements de la Commune.

L’artiste Henri Marquet posté devant son œuvre explique son projet aux passants.

« L’idée est née au printemps dernier alors que Paris s’apprêtait à célébrer le 150e anniversaire de la Commune de Paris. Il ne s’agit pas d’un geste militant mais d’un travail de mémoire sur cette grande figure de la Commune. J’ai également de la sympathie pour ses idées, explique le street artiste âgé de 78 ans. C’est la première fois que je réalise une œuvre de cette dimension. »

La toile de 5 mètres par 5,60 mètres occupait un pan entier de son atelier de la rue de Choisy (XIIIe). Elle a été accrochée une première fois sur le site le 20 mai dernier pour la commémoration de la semaine sanglante de la Commune et a nouveau ce mercredi.

« C’est de l’événementiel festif », explique l’artiste qui n’a pas apposé sa signature en bas de la toile mais celle de Louise Michel. La toile prendra la route en septembre pour rejoindre la façade du théâtre Toursky à Marseille à l’occasion de la « faite de la fraternité », une manifestation culturelle.

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article