Henry Gabrielle, au marché de Vernaison 10 signatures de l'appel commun en 1 heure !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

de nombreuses et riches discussions ce samedi au marché de Vernaison

de nombreuses et riches discussions ce samedi au marché de Vernaison

Diffusion du tract (en pièce jointe) avec l'appel au rassemblement samedi 25 septembre pour s'opposer au transfert de l'hôpital Henry Gabrielle au Vinatier.

Première chose, l'hôpital est très connu avec de de nombreux anciens patients qui se disent très surpris que l'on veuille transférer les patients pour rééducation et réadaptation en milieu psychiatrique. Cela leur paraît très étrange et quelque peu sordide.

La seconde chose, c'est la question : pourquoi ils veulent faire cela? Après nos explications ( les HCL veulent faire une opération financière en ventant tout ou partie des terrains et profiter du transfert pour changer le mode de financement de l'hôpital qui serait demain assimiler à du médico-social financé non plus par la Sécurité Sociale mais par les collectivités avec nos impôts voire par les patients) la colère explose et ce qui surgit de la bouche des gens, c'est "dégueulasse", ils se servent de la santé pour faire du business. Dix personnes signeront l'appel !

La troisième chose et notamment qui vient d'anciens patients ou d'anciens salariés aujourd'hui en retraite, cet hôpital est super bien pour les gens qui ont eu un AVC ou un accident de la route ou du travail, il permet une réadaptation dans un milieu sain avec un super parc, mais il faudrait que les HCL rénovent cet hôpital et augmentent ses capacités d'accueil. Nous faisons alors remarquer que c'est l'exigence que nous portons mais en précisant qu'il faut que toutes les activités aient un financement Sécu.

La quatrième chose : mais qui veut faire ça ? Nouvelles explications : les HCL et l'ARS qui est le bras droit du gouvernement dans la région en matière de santé publique. Ils font pression sur la nouvelle majorité de la métropole afin de se dédouaner de leurs responsabilités sur le politique. Ce qui est grave c'est que des élus-es sont sensibles à cette vision libérale, alors qu'ils se sont engagés pendant leur campagne électorale pour que l'hôpital reste à Saint-Genis-Laval. Pour nous, ils doivent donc respecter leur promesse électorale. On a quand même pas viré Collomb, pour aujourd'hui voir la nouvelle majorité faire la même politique ! 

Au final, il y a une grande compréhension de cette lutte, bien que beaucoup croient que l'on est toujours confronté au projet Desgenettes de Collomb. Il y a donc un réel besoin d'information et de communication, nous précisons que c'est l'objet même de l'appel unitaire qui est d'informer les populations et de souligner l'engagement commun des militants et des citoyens-nes pour que l'hôpital reste à Saint-Genis-Laval et soit rénové.

Des citoyens nous font remarquer qu'il est dommage que le Progrès ne communique pas ce qui se passe. Nous les informons que nous avons tenu une conférence de presse mais qu'il n'y avait personne du Progrès malgré notre insistance.

Publié dans Luttes sociales, santé, Rhône

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article