Les communistes de Pierre-Bénite réagissent aux propos de M. Blanchard Vice Président de la Métropole de Lyon, dans Le Progrès

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Les communistes de Pierre-Bénite réagissent aux propos de M. Blanchard Vice Président de la Métropole de Lyon, dans Le Progrès

Dans son édition du 21/9, Le Progrès publie une interview de Monsieur Blanchard vice président de la métropole de Lyon, chargé de la santé.

 

Le Progrès site les points de vue du Comosass et de l’Association des patients et des familles, en omettant de faire référence au rassemblement qu’ils organisent avec la CGT et le PCF le samedi 25 septembre devant l’Hôpital Henry Gabrielle à Saint-Genis-Laval. Quel dommage pour l’information aux lecteurs !

M. Blanchard risque fort de voir ses propos se retourner contre lui. Il est confronté à une forte mobilisation contre la cession et le transfert de l’hôpital HG, mais aussi aux citoyens qui exigent que la nouvelle majorité tienne ses engagements de campagne, M. Blanchard déplore à demi-mot que son groupe de travail ne pourra pas servir de marchepied aux HCL pour arriver à leurs fins.

Personne n’oublie que toutes les décisions concernant les fermetures de lits, de structures, les suppressions de personnel ont toutes et toujours été prises conjointement entre l’État, l’ARS, les HCL, la métropole et le Maire de Lyon, de Collomb à Kimelfield. Non, le personnel politique élu n’est pas neutre. Sinon, à quoi bon lui confier des responsabilités, notamment la gestion des dépenses publiques et des services publics. Ce n’est pas dans cet esprit que nous avons élu cette nouvelle majorité ! Alors, monsieur Blanchard, ne tentez pas de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

La métropole, qui détient la présidence du Conseil de surveillance du Vinatier, tout comme le maire de Lyon, président du Conseil de surveillance des HCL peuvent et doivent peser de tout leur poids pour que cesse le jeu de massacre auquel se livrent les HCL depuis des années.

Monsieur Blanchard, nous ne vous laisserons pas fuir vos responsabilités et les engagements de la majorité métropolitaine.

Cet avis est devenu public, nous nous en félicitons, bien qu’il ne soit pas requis par les HCL. Nous n’en doutons pas, s’il est opposé au transfert de l’hôpital au Vinatier, cet avis devra être entendu aussi bien par l’ARS que par les HCL. S’il est favorable au transfert, ou qu’il laisse ouverte la porte à une possibilité de transfert, il sera contraire aux engagements pris et à l’intérêt des patients et des citoyens. Dès lors, nous le combattrons, sachant que c’est le rapport des forces qui permet de gagner, dans le privé comme le public !

Aux actes Monsieur Blanchard, c’est ce que demande la population des « Lône et Coteaux ». Opposez-vous au transfert d’Henry Gabrielle et agissez pour sa rénovation. C’est la voie de la raison.

Nous entendons bien voir appliquer les promesses de campagne car nous voulons une toute autre politique que celle catastrophique de Collomb et des macronistes notamment dans la santé publique !

Nous aurions apprécié que Monsieur Blanchard au-delà de ses consultations en cercle restreint, prenne l’initiative d’une grande consultation citoyenne en bonne et due forme. Il n’en est pas là, c’est pourquoi les acteurs du rassemblement du samedi 25 septembre ont décidé de lancer une votation citoyenne permettant aux citoyens-nes de dire leur mot et de décider eux-mêmes de l’avenir d’Henry Gabrielle.

Si la démocratie ne vient pas à eux, ils iront à la démocratie ! Il faudra alors les entendre : pas de transfert, et rénovation d’Henry Gabrielle !

Pierre-Bénite le 23 septembre 2021

Publié dans santé, Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article