Les salariés de Kem One - Rhône - à nouveau dans la tourmente avec cette fois Appolo !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Les salariés de Kem One lors d'un débrayage à Saint Fons
Les salariés de Kem One lors d'un débrayage à Saint Fons

Les salariés de Kem One lors d'un débrayage à Saint Fons

Alain de KRASNY (79 ans) qui s’était porté acquéreur de l’entreprise le 20 décembre 2013, (avec Open Gate Capital), veut vendre et engranger la plus-value 7 ans après.

Le futur acquéreur, est encore un américain (comme Gary Klesch en 2012), c’est le géant nord-américain des fonds d’investissement APOLLO qui a été choisi.

Autant dire que le projet est purement financier à court terme, même s’il peut réaliser des investissements ponctuels dont il se remboursera avec intérêts, tout en fermant des secteurs sans état d’âme dans l’intervalle.

 APOLLO Global Management n’est pas l’avenir.

Apollo Global Management est une société de capital investissement, fondée en 1990 par le milliardaire Leon Black, "spécialisé dans les rachats à effet de levier et le private equity" d'après Wikipedia. Pour celles et ceux qui ne seraient pas familiers avec les termes financiers, les rachats à effet levier consistent à prendre le contrôle ou à acheter une entreprise par des emprunts. Le Private Equity désigne le fait pour un particulier de prêter ses capitaux propres à des entreprises.
 
Il faut dire que Mr Leon est multi-milliardaire (7,5 milliards de dollars de patrimoine selon Forbes). Il est président du MoMa (Museum of Modern Art de New York) et fut un temps le propriétaire d'une des versions du fameux tableau "Le Cri" d'Edward Munch.
 
Le fonds ou plutôt les fonds d'investissement Apollo interviennent dans de nombreux domaines. En 2019, les fonds Apollo ont racheté pour 2,7 milliards de dollars deux poids lourds du secteur de l'impression d'objets personnalisés et d'albums photo, Shutterfly et Snapfish, pour ensuite rapprocher les deux sociétés afin de créer l'un des numéros 1 du secteur. Avec ses positions prises chez Cimpress, on peut dire qu'Apollo représente désormais un mastodonte de la personnalisation de masse et de l'imprimerie en ligne.

Pour faire passer la pilule, Alain De Krasny a promis une prime de 10% de la vente globale nette versées aux salariés. .

Cette prime de 10% fait beaucoup parler dans les usines mais la CGT appelle à la prudence car l’emploi et les investissements seront bien plus importants pour les mois et années à venir. C'est pourquoi, si cette vente se fait, la CGT a l'intention d'exiger des investissements conséquents pour l'usine et pour pérenniser les emplois.

L’entreprise gagne beaucoup d’argent donc nous devons en profiter et moderniser nos ateliers.

L’État et le fisc , TOTAL, EDF, La SECU, notamment, apprécieront les efforts qu'ils ont faits en abandonnant leurs créance de 2013 pour aller dans les poches de M. De Krasny, 7 ans après.

Il s'agit bien sur d'une information officielle, un CSE extra a lieu le 28 septembre pour l'annonce de leur entreprise aux représentants du personnel de Kem One.

 À suivre…

Publié dans Industries, Finances-riches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article