Navale : le contrat du siècle n'aura duré que 4 ans !!

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Navale : le contrat du siècle n'aura duré que 4 ans !!

L’annonce est tombée hier soir, l’Australie dénonce son contrat avec Naval Group et choisit dorénavant les Etats-Unis et la Grande Bretagne pour construire sa flotte de sous-marins. Une annonce qui aura forcément des conséquences pour notre entreprise puisque notre PDG la voyait déjà franco-australienne dans les années à venir...

Une décision souveraine pas si inattendue... 

Depuis des mois, malgré un climat alarmant, Naval Group continuait à faire comme si tout se passait pour le mieux et attendait la signature australienne de la phase suivante du contrat...

Naval Group a honoré sa part du contrat ! Il ne s’agit donc pas d’un quelconque manquement de l’entreprise, mais bien d’une décision souveraine de l’état Australien concernant un choix de propulsion nucléaire et d’un rapprochement politique avec les Etats-Unis et la Grande Bretagne.

Ce retournement de situation de Canberra démontre une fois de plus que les armes ne sont définitivement pas des marchandises comme les autres, et que ces contrats sont avant tout politiques et non pas économiques !

Ce n’est pas aux salariés de payer la facture !

Avec cette annonce, les répercussions risquent d’être importantes pour Naval Group ! D’un point de vue purement financier tout d’abord, ce contrat représentait une part significative du chiffre d’affaire espéré pour les années futures ! D’un point de vue des emplois, là aussi un millier de salariés travaillant actuellement sur le programme AFS se retrouvent du jour au lendemain au milieu du gué. 

S’il est trop tôt pour estimer ces impacts, comme à son habitude, Naval Group risque de faire payer la facture à ses propres salariés ! Pour la CGT, c’est très clairement inacceptable, la priorité doit être le reclassement de tous !

L’importance de la réinternalisation des programmes de la Marine Nationale !

Revenir à notre raison d’être et aux fondamentaux doit être la priorité dans les semaines à venir ! Pour la CGT, la priorité de Naval Group à cette heure doit être de réinternaliser rapidement tous les programmes destinés à la Marine nationale externalisés dans des filiales ou délocalisés dans les pays à bas coûts, comme le contrat MCMV notamment ! 

Si pour notre PDG, la décision du gouvernement australien « est guidée par des considérations stratégiques et politiques », ce qui entre nous est toujours le cas dans les contrats d’armements, il est évident que ces mêmes considérations doivent prévaloir pour que les commandes de l’état français restent dans le giron propre de Naval Group ! 

Les prochains jours amèneront leurs lots d’annonces, la CGT sera très vigilante pour que les salariés ne payent pas les pots cassés de cette décision australienne !

La FNTE CGT Le 16 septembre 2021

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
cette rupture de contrat peut aussi s'interpréter comme une bonne nouvelle. Certes dans un premier temps pas pour les emplois... Mais il est temps de sortir de l'OTAN, et de changer de stratégie pour ce qui concerne aussi la production et la vente d'armes. L'heure est au transfert des technologies militaires au service du civil et de la paix.
Répondre