Soirée de solidarité avec le peuple afghan - Intervention Abdullah Naibi

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Soirée de solidarité avec le peuple afghan - Intervention Abdullah Naibi

Intervention de Abdullah Naibi, président du Nouveau Parti du Peuple d'Afghanistan, lors de la soirée "Solidarité et paix pour le peuple d'Afghanistan" sur le stand du Conseil national du PCF à la Fête de l'Humanité.

Chers amis , chers camarades,

Permettez moi de remercier, au nom du Nouveau Parti du Peuple d'Afghanistan, les camardes du PCF pour l'organisation de cette soirée de solidarité avec le peuple afghan, meurtri par 40 ans de guerre et de souffrances.

Les images de l'aéroport de Kaboul suite à l'arrivée des talibans dans la capitale afghane resteront à jamais gravées dans la mémoire de l'Humanité. Ces images témoigneront des promesses non tenues des Etats-Unis et de 48 pays les plus puissants du monde, dont la France, envers le peuple afghan. Ces images témoigneront aussi de la politique destructrice de l'OTAN et de ses alliés, sacrifiant la vie de centaine de millier d'afghans en prétextant la lutte contre le terrorisme !

On se souvient des nobles objectifs affichés lors de l'intervention militaire de l'OTAN en Afghanistan en octobre 2001 :

  • Défendre le peuple afghan contre les forces moyenâgeuses des talibans ;
  • Combattre le terrorisme et Al-Qaeda ;
  • Défendre les droits des femmes afghanes ;
  • Mettre sur pied un Etat de droit ;
  • Promulguer la démocratie et la liberté des médias ;
  • Reconstruire le pays ;
  • Eradiquer la culture du pavot et le trafic de drogues ;
  • Garantir les libertés des citoyens.

Quand le Président Biden déclare aujourd'hui que les Américains avaient pour seul objectif la neutralisation de Ben Laden et non la formation d'un Etat-nation, on est en droit de se poser cette question : comment un président des Etats-Unis en exercice peut-il avoir la mémoire si courte?

Non Monsieur le Président, le peuple afghan ne l'oubliera jamais, il ne vous avait pas invité à venir dans sa patrie pour partager sa misère !

Non Monsieur le Président, le peuple afghan ne voulait pas de vos bombes ni de cette armée fantoche que vous avez mise sur pied à coup de centaine de milliards de dollars.

Monsieur le Président ! Mon peuple vivait certes dans la modestie mais il était fier de son indépendance et de sa liberté et vous, vous nous avez apporté la corruption, la décadence, 3 millions de toxicomanes, des millions de déplacés cherchant à fuir leurs maisons. Vous vous êtes vantés d'avoir dépensé mille milliards de dollars mais vous nous avez apporté la misère humaine !

Oui Monsieur le Président, les 20 ans de votre présence et celle de vos alliés sur le sol afghan était une entreprise dévastatrice qui a abouti à la domination des talibans. Les afghans se souviennent de cet aveu de Madame Benazir Butho , l'ex Première ministre du Pakistan qui a déclaré que l'idée d'utiliser les talibans comme forces stabilisatrices a été proposée par les Anglais, approuvée par les Américains et financée par l'Arabie Saoudite… Le Pakistan n'a fait que de l'exécuter !

Qui peut croire que vos services de renseignements n'étaient pas au courant des activités des talibans au cours de la présence de l'OTAN sur le sol afghan ? En vérité vous aviez besoin de tels agissements pour justifier le maintien de votre présence stratégique dans la région. Vous avez mené une politique d'"Instabilité programmée" dont l'issue est catastrophique pour notre pays.

Oui Monsieur le Président, dès la conférence de Bonn en 2001 vous avez écarté les forces progressistes de la vie politique du pays. Par la suite le commandement américain a ordonné au Conseil de Sécurité Afghan d'épurer les forces armées des anciens officiers patriotes proches ou membres du Parti Démocratique du Peuple d'Afghanistan.

Vous vous êtes étonnés de l'effondrement quasi instantané de l'armée afghane ! Et pourtant il était visible de longue date ! Voici ce que nous avions donné comme analyse ici même, à la fête de l'Humanité en 2012: [je cite] " Quant à la capacité des forces armées afghanes, force est de constater qu'elles n'ont pas un caractère national. L'armée nationale fut démantelée en 1993 par Massoud quand il était ministre de la Défense. L'incorporation des groupes armés des moudjahidin dans la structure des forces armées a fait de celles-ci plutôt un assemblage mécanique qu'une vraie armée soudée et organique sous commandement unique. Les facteurs de division des forces armées sont nettement plus nombreux que ceux qui les unissent pour défendre le pays. Les problèmes interethniques ressurgiront le jour où le contrôle de l'OTAN sera levé." Et c'est ce qui s'est passé ! Quel aveuglement Monsieur le Président ! L'équipement sophistiqué et l'argent dans un pays occupé et gangréné par la corruption ne peuvent pas engendrer une armée nationale ! Les soldats n'ont pas voulu se battre pour vous sauver la face devant l'histoire !

Chers amis, chers camarades,

L'OTAN nous a laissé un pays ravagé par la guerre et au bord de la faillite, une économie exsangue et un pouvoir dictatorial moyenâgeux. En présentant leur gouvernement comprenant 4 ministres figurant sur la liste noir les talibans commencent l'application de la Charia à leur manière, c'est-à-dire d'une façon hyper conservatrice. Le ministre de l'Intérieur, Sirajuddin Haqqani, est recherché pour actes de terrorisme et dont toute information menant à sa capture est récompensée par les américains à hauteur de 5 millions de dollars. Et quand on entend Anthony Blinken déclarer que les Taliban doivent gagner leur légitimité on est en droit de lui rappeler : c'est vous, les Américains qui leurs avez déjà donné la légitimité en signant avec eux un accord au nom de l'État des États-Unis.

C'est dans ce contexte tragique que nous menons, nous, les militants progressistes afghans, une lutte difficile pour construire un large mouvement social et politique intégrant les femmes, les jeunes et tous les courants démocratiques et nationaux.

Pour réaliser cet objectif, nous avons besoin de l'aide des forces progressistes. Aussi ce soir je lance un appel solennel aux institutions représentatives des peuples d'Europe, aux associations et aux démocrates soucieux des droits de l'Homme de nous apporter leur soutien. Et c'est dans le même esprit que je demande au gouvernement français et au Président Macron de protéger les forces vives de l'Afghanistan en octroyant l'asile à celles et ceux qui sont menacés par les talibans obscurantistes. J'appelle les autorités françaises à garantir un accueil digne pour les réfugiés afghans, victimes de la guerre menée par l'OTAN dans leur pays.

Une dizaine de nos camarades vivent actuellement dans la clandestinité à Kaboul et dans les provinces. Il est urgent de les sortir du pays.

Chers amis, je ne pouvais que vous décrire quelques aspects de la tragédie quotidienne de mon peuple. Nous ferons notre possible pour le faire sortir de cet impasse historique. Nous espérons que l'Humanité progressiste nous accompagnera dans notre lutte.

Vive la solidarité internationale des peuples !

Je vous remercie de votre attention

Publié dans Moyen Orient, International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article