Transfert d'Henry Gabrielle au Vinatier , le CoMoSaSS s'adresse aux élus-es de la métropole de Lyon !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Très forte mobilisation citoyenne avec la chaîne humaine devant l'hôpital Henry Gabrielle

Très forte mobilisation citoyenne avec la chaîne humaine devant l'hôpital Henry Gabrielle

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les vices présidents ,

Mesdames et Messieurs les présidents des groupes de la majorité métropolitaine,

Mesdames et Messieurs les conseillers métropolitains,

Dans le cadre du plan de retour à l’équilibre de 2016, soutenu par l’ARS et le Ministère de la Santé, dans le but de réduire sa masse salariale et de réaliser une opération financière avec la cession des terrains du parc, les HCL envisageaient de céder l’activité de l’Hôpital Henry Gabriel et de vendre le terrain sur lequel est bâti l’Hôpital. Ce fut d’abord l’opération Desgenettes.

Depuis, chaque modification du Plan global de Financement Pluriannuel des HCL intègre ce projet, malgré l’opposition résolue des personnel, des patients et de leur famille, des citoyens de la métropole, notamment ceux de  la circonscription « Lônes et coteaux ».

La mobilisation a contraint les HCL, l’ARS et le Gouvernement à un premier recul mais ils ne désarment pas. Ils tentent même de se saisir d’une nouvelle opportunité.

Après avoir liquidé Desgenettes, ils tentent de participer à la transformation de l’activité de Médecine de Rééducation d’HG en activité médico-sociale, financée par les patients et les collectivités territoriales.

Pas plus hier qu’aujourd’hui, la cession et le transfert d’Henry Gabrielle, ne se justifie et n’est acceptable au regard des besoins de la population.

Face à leurs difficultés, les HCL, l’ARS et le gouvernement, tentent une nouvelle manœuvre en souhaitant la contribution politique et financière  de la  nouvelle majorité métropolitaine, qui s’est néanmoins largement prononcée pour le maintien et le développement de l’activité sur Saint Genis Laval.

Diverses interventions de membres du groupe de travail auquel nous avons participé, nous ont plus inquiétés que rassurés.

C’est pourquoi, devant la gravité de la situation et son urgence, nous avons décidé de vous faire parvenir la déclaration préliminaires que nous avons faite à cette réunion et vous invitons à engager le dialogue.

Vous trouverez cette déclaration en pièce jointe.

Cordialement

Pour Le COMOSASS

Jean Claude VASLET

Secrétaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article