Transdev : Coup de force pour mettre fin à la grève !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Transdev : Coup de force pour mettre fin à la grève !

A Marne-la-Vallée, Transdev tente d'intimider les grévistes pour mettre fin au blocage des dépôts de bus commencé le 21 septembre. Transdev a voulu faire appel aux services de police des mairies, avant de renoncer face au tollé soulevé.

Après avoir été débouté par le tribunal judiciaire de Meaux début octobre, Transdev a tenté d'assigner en référé 2 mairies concernées.

La grève des bus de Marne-la-Vallée n'est pas prêt de prendre fin, le mouvement en cours depuis un mois impacte tout le réseau ; soit 28 lignes de bus, incluant les lignes scolaires et le transport à la demande. Même le service minimum ne peut être assuré.

La société a entamé une procédure judiciaire pour obtenir l'expulsion des occupants, mais elle a été déboutée ! « La preuve n'est pas apportée que les motifs illicites de l'exercice du droit de grève, ont pour effet de désorganiser profondément le fonctionnement du service, au delà du mouvement de grève dont c'est l'objet ».

Sur 238 salariés, 236 sont en grève !

A Bailly, les magistrats notent « que le dépôt n'est pas bloqué et que les grévistes se trouvent sur la voie publique », espace qui ne relève pas de la compétence du tribunal.

Transdev a fait appel du jugement et a saisi le juge des référés du tribunal administratif de Melun, en demandant 2 000 euros d'astreinte par jour de retard.

Les salariés ne se laissent pas intimider par la direction et continuent la lutte, entraînant avec eux des centaines de salariés de Transdev à travers le pays, comme à Amiens, Abbeville, Noyon, impactant principalement les transports scolaires.

On a appris hier que la direction négociait dans certains dépôts et que des avancées étaient arrachées.

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article