Un sondage de Linkedin sur les 32 heures. Très intéressant !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Un sondage de Linkedin sur les 32 heures. Très intéressant !

Plusieurs pays à travers le monde lancent des initiatives visant à réduire le temps de travail.

Ainsi en Espagne, le gouvernement a lancé début 2021 une expérimentation de la semaine de 32 heures (sans baisse de rémunération) auprès de 200 entreprises volontaires.

En Islande, 2.500 fonctionnaires ont également expérimenté la réduction du temps de travail pendant quatre ans, avec des résultats jugés "prometteurs". Parmi les avantages mis en avant par les adeptes de la semaine de 32 heures figurent notamment une meilleure répartition du travail, qui permettrait de créer des emplois, ou encore une amélioration de l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle pour les salariés.

Et vous, que pensez-vous de la semaine de 32 heures? Participez à notre sondage et expliquez votre choix dans les commentaires.

Résultats du sondage :

1) Participants : 25 563

2) Réponses  à la question : "Que pensez-vous de la semaine de 32 heures ?"

  • Excellente idée, on y viendra : 46%
  • Bonne idée mais irréaliste : 24%
  • Mauvaise idée : 28%
  • Autres 'Expliquez) : 3%

Ainsi 70 % des sondés répondent que c'est une bonne idée. La question en suspend et à laquelle doivent répondre les tenants des 32h, c'est : est-ce que c'est possible économiquement ? Le vrai débat est sur cette question de fond.

Nous renvoyons nos lecteurs à un article publié dans ce blog, il y a quelques jours, dont l'auteur est le Pôle économique de la CGT qui donne des arguments pertinents qui répondent à cette question du c'est possible.

Nous avons pris quatre commentaires de ce sondage parus sur Linkedin qui donnent quelques termes du débat possible et nécessaire :

Un 1er internaute :

Non mais j’hallucine quand je vois le résultat du sondage ( a ce jour 47% trouvent que c’est une excellente idée ), c’est à l’image de ce pays où le travail à perdu son côté valorisant et oú les gens ne pensent plus qu’à eux sans ce soucier de l’objectif commun . Les allemands disent : «  vous les français , vous travaillez pour vous payer des vacances . Nous les allemands , on prend des vacances pour mieux travailler ! ».
150 000 postes vacants dans la restauration et autant sinon plus dans le transport routier et après on veut faire 32h00 !!!! On marche sur la tête : les gens ne veulent plus bosser et la solution serait de réduire le temps de travail !!!! Et je parie que dans le même temps les patrons sont trop riches et les immigrés nous volent notre pain !!!!
Apprenons à nos enfants ce qu’est la valeur TRAVAIL et après on discutera ! Faudrait déjà que le pays se porte mieux car tous les domaines régaliens se cassent la figure depuis 30 ans mais sinon tout va bien madame la marquise ! Pourquoi pas 12h00 et surtout on commence pas trop tôt TRAVAIL FAMILLE PATRIE ( et je déteste VICHY) 3 valeurs malheureusement tombées dans les oubliettes !

Un second internaute :

Il y a vraiment un problème de communication en France ! Comme les discussions sur les salaires !!!
Discuter des salaires sans celles de son « corollaire », les loyers !
Beaucoup de bruits sur les 35 et 32 heures ! Qui seraient tout bénef. Pour les entreprises ! Pourquoi ? Les entreprises en général fonctionnent 8 ou 9 h par jour. Avec les 32 heures, les entreprises pourront travailler en exemple de 7 h ou 8 h du matin, jusqu’à 19 ou 20 h le soir. Soit, 2 équipes de 7 h !
DONC, PLUS D’ACTIVITÉ POUR L’ENTREPRISE, ET PLUS D’EMBAUCHE POUR LES CITOYENS !
En plus, tout le monde y trouve son compte. D’autant que dans l’absolu, LE TRAVAIL N’EST PAS UNE FIN EN SOI, mais le moyen de subvenir à ses besoins, et servir la société. D’une manière ou d’une autre, la réduction du temps de travail, sera un progrès, surtout avec l’avènement de l’intelligence artificielle !
Consciemment ou non, les progrès technologiques sont destinés à réduire les coups d’exploitation, mettre en exergue la concurrence…Etc.
Quoiqu’il en soit, je pense que nous irons de plus en plus vers une société de «loisirs ». Il appartiendra au citoyen de se poser la question de son origine et de sa destinée.

Un 3ème internaute :

Ben voyons, comme si la compétitivité était uniquement liée au niveau de rémunération.. Ce serait si simple!
De surcroît, les travaux sérieux d'Eurostat par exemple montrent que le coût réel du travail en France, (compte tenu de la productivité de l'heure travaillée) la place dans le haut du tableau en terme de compétitivité de sa main d’œuvre.
Maintenant penser qu'il faille payer sa main d’œuvre au niveau des salaires des pays les plus pauvre pour être compétitif, ... c'est un choix.
Et puis demandez vous comment se fait-il qu'un pays comme la Suisse, qui a des niveaux de salaires parmi les plus hauts du monde est compétitive au plan industriel.
Reprendre des idées aussi éculée que celles qui consistent à affirmer que le coût du travail est le déterminant principal du niveau de compétitivité n'a pas de sens.
 
Un 4ème internaute :
 
Il ne s'agit pas de jeter des invectives qui ne visent qu'à maintenir un système en place inefficace pour l'emploi, l'économie et la société. Le coeur de la crise actuelle, c'est la captation par l'entreprise et ses actionnaires des gains de productivité et l'accumulation des richesses produites par les salariés. C'est bien à cela qu'il faut s'attaquer autrement le nombre de chômeurs va exploser dont la jeunesse sera la première victime. On arrivera à ce paradoxe effrayant que des jeunes vont mourir du chômage ou de la précarité et des salariés vont mourir de sur-travail. Qui aura gagné, la jeunesse NON ! Les salariés NON ! L'économie NON ! Seul le capital sera gagnant et il cherchera encore à faire plus, notamment en faisant travailler gratuitement ! Il est urgent de rompre avec cette logique qui nous entraîne vers une crise de civilisation, il faut avoir le courage et l'audace de mettre en oeuvre des solutions comme la réduction du temps de travail, à la journée, à la semaine, à l'année et sur toute une carrière professionnelle. Celles et ceux qui veulent travailler plus longtemps peuvent le faire, mais qu'ils n'empêchent pas ceux qui veulent travailler moins longtemps et mieux de le faire aussi dans un cadre précisé par la loi.
 
Pour connaître les autres commentaires aller sur Linkedin

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article