Henry Gabrielle doit rester et se développer à Saint Genis Laval (Rhône)

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Votation citoyenne au marché de Pierre-Bénite

Votation citoyenne au marché de Pierre-Bénite

Comme l’indique la derrière enquête de la DRESS, les reculs capacitaires imposés à l’hôpital Public au cours des 10 dernières années, ne profitent qu’aux investisseurs institutionnels. Les grands perdants sont les usagers et les salariés du public comme du privé.

En 2016, dans le cadre d’un plan de retour à l’équilibre, véritable plan social dans le public, les HCL et l’ARS ont décidé de « Cèder les activités et le site de l’hôpital Henry Gabrielle ». Ni les besoins de la population, ni ceux du territoire, ni les attentes des salariés ne sont pris en compte dans cette décision.

C’est la mobilisation populaire, celle des agents, des acteurs politiques, syndicaux et associatifs locaux, qui a fait échouer en partie l’Opération Desgenettes (300 emplois en moins sur 400, fermeture des hospitalisations, fermeture des urgences reste uniquement l’ambulatoire), puisque les HCL ont renoncé au transfert d’HG sur ce site.

Mais cette victoire à un goût amer, puisque la liquidation de l’Hôpital Desgenettes, qui répondait aux besoins de la population du territoire n’a pas pu être empêchée.

Les objectifs financiers et stratégiques de l’ARS et des HCL sont aujourd’hui identiques avec le projet de transfert au Vinatier. Mais nous ne laisserons pas rééditer l’opération Desgenettes.

Les HCL et l’ARS récidivent avec l’opération Vinatier. Ils veulent faire d’une pierre deux coups. Nous n’aurons donc pas la naïveté d’attendre un projet médical, ou de croire que cette nouvelle opération a un fondement médial. Pas plus que faire adouber ce nouveau projet pas la nouvelle majorité métropolitaine en changera la nature profonde.

Ce qui est nouveau et grave avec ce nouveau « projet », c’est la volonté des HCL et de l’ARS de profiter de ce transfert pour réduire la capacité sanitaire d’Henry Gabrielle, de transférer une partie des activités au médico-social, qu’il soit public ou privé, et de poursuivre le même schéma au Vinatier.

L’objectif de l’ARS étant de réduire la part du sanitaire pour réduire les dépenses de la sécurité sociale en faisant supporter ces dépenses par les patients, leurs familles et les collectivités territoriales, donc les impôts.

Assécher la sécurité sociale pour la rendre inutile et lui donner l’estocade, voilà l’objectif poursuivi.

Nous n’acceptons pas cette nouvelle attaque contre le service public et la sécurité sociale. Nous la combattons, parce qu’elle n’est dans l’intérêt ni des usagers et de leurs familles, ni des professionnels.

Les HCL doivent au contraire décider d’investir pour moderniser et développer Henry Gabrielle, sur le site de Saint Genis Laval, de créer des emplois statutaires. C’est notamment ainsi que nos métiers seront de nouveau attractifs !

Nous appelons tous nos syndicats, à porter à la connaissance des salariés de leurs établissements, public et privé, la stratégie mortifère des HCL et de l’ARS, et d’envisager avec eux leur participation à la votation citoyenne initiée par les organisations locales et que l’USD soutient.

Déclaration de l'USD CGT Santé du Rhône

Le 15 novembre 2021

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article