Nouveau rassemblement à l'hôpital Montgelas de Givors le 19 novembre à 11h

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Nouveau rassemblement à l'hôpital Montgelas de Givors le 19 novembre à 11h

L’heure, est grave pour le système de santé public. Alors que de nombreux services hospitaliers sont déjà très fragiles.

A bien des égards ces fonctionnements sont problématiques : fuite des personnels (aide soignants, infirmiers, médecins...). Les soignants ne peuvent plus faire face et assurer leurs missions à cause d’une pénurie de médecins.

Le manque de médecins à l’hôpital public et plus particulièrement dans les services d’urgence est connu depuis de nombreuses années et les différents gouvernements sont restés sourds aux revendications. La situation s’est aggravée ces dernières années avec une fuite accélérée des médecins de l’hôpital public, épuisés et désabusés face à une absence de perspectives d’amélioration de leur situation.

La seule réponse du gouvernement actuel a été de se focaliser sur l’intérim avec une vision strictement financière, comme objectif de limiter le niveau des rémunérations. Mais il faut rappeler à ces libéraux qui nous gouvernent et qui nous expliquent que la loi du marché qu’ils mettent en avant s’applique ici brutalement : ce qui est rare est cher, les médecins sont rares et chers !

Il est urgent de réguler l’installation des médecins de ville et leur affectation dans les établissements hospitaliers. Il s’agit d’une mission essentielle de l’Etat afin que le principe constitutionnel d’égalité de traitement de tout citoyen quel que soit son lieu de résidence sur le territoire soit respecté.

Enfin la politique que constitue l’avenir de notre système de santé est centrale aujourd’hui. La crise a montré que nous avions besoin d’un service public mieux armé, avec notamment plus de personnel et de moyens matériels, financé par une sécurité sociale qui prenne en charge l’ensemble des besoins de la population.

Comment les hôpitaux vont-ils pouvoir prendre en charge les patients ?

Dans un contexte aussi précaire, la mise en danger de la population est une réalité. L’approche financière de l’accès aux soins par les politiques sans aucun regard sur les besoins de la population n’est que pure folie !

Ce sont, vous les patients, vos enfants, vos familles et vos proches qui allez en payer le prix fort.

Depuis des années la CGT dénonce l’incapacité du gouvernement à répondre aux besoins des populations. Au-delà des services d’urgences, d’autres services risquent et sont impactés.

Déclaration de l'USD Santé du Rhône

Publié dans santé, Luttes sociales, Rhône

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article